Les allergies alimentaires chez le chien

Il est parfois difficile de repérer une allergie alimentaire chez le chien.

Environ 10 % de l’ensemble des allergies rencontrées chez le chien sont dues à des réactions à certains types d’aliments et peuvent se manifester à n’importe quel moment de sa vie. Les allergies ne sont pas toujours faciles à identifier. Lorsque votre chien manifeste une réaction allergique, il produit des anticorps qui peuvent parfois être décelés au cours d’un test d’allergie, mais les résultats ne sont que rarement fiables.

Il ne faut pas confondre allergie alimentaire et intolérance alimentaire, laquelle se caractérise par la difficulté qu’éprouve votre chien à digérer certains aliments et qui peut provoquer des diarrhées ou des vomissements.

Les causes de l’allergie alimentaire : une alimentation inadaptée

Le système digestif du chien n’assimile pas certains aliments consommés par les humains, tels que la rhubarbe, le soja, les oignons, les épinards, ou le maïs et les haricots rouges insuffisamment cuits. D’autres types d’éléments potentiellement irritants peuvent se retrouver (par ordre de fréquence) dans la viande de bœuf, les produits laitiers, le poulet, le blé, les œufs de poule, le maïs et le soja.

Les symptômes de l’allergie alimentaire

Les symptômes typiques des allergies alimentaires chez le chien sont les suivants :

  • démangeaisons de la peau,
  • otites récurrentes,
  • chute de poils,
  • lésions,
  • vomissements,
  • diarrhées.

Le diagnostic des allergies

La méthode la plus efficace pour diagnostiquer une allergie consiste à supprimer, pendant 12 semaines, un aliment faisant partie du régime alimentaire habituel du chien et à le réintroduire ensuite, afin de vérifier si les symptômes persistent ou non.

Étant donné que la plupart des nourritures pour animaux sont fabriquées à partir de bœuf, de poulet, de maïs et de blé, cette méthode vous permet de proposer à votre chien des denrées qu’il ne connaît pas (gibier, pommes de terre, agneau, lapin, riz). Ces nouveaux aliments seront les seuls que votre chien sera autorisé à manger au cours de toute la durée du test, lequel sera effectué sous le contrôle de votre vétérinaire.

Après le changement de régime

Après cette phase de test alimentaire, vous pourrez réintroduire un aliment qui figurait au menu de votre chien auparavant, comme le poulet, les œufs ou le soja, afin de vérifier comment votre chien réagit à chacun d’entre eux. Si les symptômes allergiques réapparaissent lorsqu’un aliment est réintroduit dans le menu, vous aurez enfin trouvé le coupable !

Remarque : de nombreux aliments hypoallergéniques sont fabriqués à base de protéines de soja hydrolysées, ce qui les rend si petites qu’elles ne sont pas détectées par le système immunitaire du chien et ne provoquent pas d’allergie, même si le chien présentait des symptômes avec un aliment classique à base de soja non hydrolysé.

Live Chat
Accepter les cookies
close
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de mesurer l’audience de notre site et de vous proposer des services et du contenu adaptés à vos centres d’intérêts. Pour plus d’informations, ou pour changer vos préférences de cookies cliquez sur en savoir plus.