MALADIES CHEZ LES CHIENS ÂGÉS

MALADIES CHEZ LES CHIENS ÂGÉS

MALADIES CHEZ LES CHIENS ÂGÉS

MALADIES CHEZ LES CHIENS ÂGÉS

MALADIES CHEZ LES CHIENS ÂGÉS

MALADIES CHEZ LES CHIENS ÂGÉS
19-11-2019

MALADIES CHEZ LES CHIENS ÂGÉS

On ne réalise pas toujours que notre chien vieillit car il continue de se comporter avec autant de vitalité, il joue et dégage continuellement de l'énergie. Chez certains chiens, surtout chez les chiens de couleur sombre, il est possible d'observer un début de grisonnement des poils autour des yeux et du museau, bien que les changements physiques liés au vieillissement ne soient pas toujours évidents avant un âge avancé.

Cependant, tous les chiens deviennent des adultes âgés, ou séniors, dès l'âge de sept ou neuf ans. Plus la taille de leur corps est grande, plus tôt ils atteindront cette étape.

C'est à cette étape qu'apparaissent les premiers signes de vieillissement qui passent souvent inaperçus des maîtres mais qui peuvent être révélés dans des situations spécifiques ou lors d'une visite de routine chez le vétérinaire.

L'ARTHROSE CHEZ LES CHIENS ÂGÉS

Une des pathologies vétérinaires les plus courantes chez les chiens séniors est l'arthrose. Les articulations s'usent avec le temps, et les os de votre chien finissent par frotter l'un contre l'autre, générant une douleur ou une perte de mouvement.

Il est possible que les articulations subissent un stress très important chez les chiens très actifs, jeunes et/ou obèses, qui se pourra se traduire à l'étape sénior par une tuméfaction des extrémités, des difficultés à supporter de longues périodes d'exercice, ou des complications pour monter ou descendre les escaliers. De plus, d'autres maladies ou problèmes spécifiques peuvent entraîner une usure excessive du cartilage des articulations, et favoriser l'apparition d'arthrose chez les chiens d'âge moyen.

Il est important que le vétérinaire examine les articulations de votre chien avant de confirmer qu'il s'agit bien d'arthrose et pas d'autres problèmes qui peuvent également entraîner des difficultés de marche, comme certains troubles neurologiques. Si votre chien souffre d'obésité, votre vétérinaire vous recommandera certainement de lui faire perdre du poids et de lui faire faire un minimum d'exercice chaque jour. Passer d'un poids excessif à un poids idéal aidera à réduire l'indice de boiterie chez les chiens. En outre, un exercice modéré mais régulier tonifiera ses muscles, support externe des articulations, qui bénéficieront par-là même d'un renforcement.

Il sera parfois indispensable de lui administrer des anti-inflammatoires pour réduire l'inflammation et la douleur associées. Une alimentation équilibrée, avec un apport énergétique adéquat et des ingrédients essentiels pour les cartilages articulaires, sera également indispensable.

 

Pour en savoir plus, cliquez ici.

MALADIES CHEZ LES CHIENS ÂGÉS
MALADIES CHEZ LES CHIENS ÂGÉS

PROBLÈMES DENTAIRES CHEZ LES CHIENS ÂGÉS

L'une des pathologies les plus courantes chez les chiens d'un âge avancé, à laquelle les propriétaires accordent bien souvent peu d'importance car ils la considèrent inévitable avec le temps, est le tartre.

Il ne s'agit pas uniquement d'un problème de changement de couleur de ses dents ou d'aspects liés à son haleine. Il s'agit d'un problème sérieux pour sa santé, qui peut avoir des conséquences considérables sur certains organes. Par exemple, la probabilité de souffrir de problèmes cardiaques et rénaux augmente chez les chiens présentant des problèmes gingivaux et dentaires.

Les dents, en contact permanent avec la salive, les restes de nourriture et les cellules de la cavité buccale elle-même, se recouvrent petit à petit d'une pellicule de substance collante : la plaque dentaire. Cette plaque est un lieu idéal pour l'installation des bactéries, qui décomposeront les restes de nourriture qui s'y collent ou qui se coincent entre les dents. Ce faisant, les bactéries libèrent des toxines qui irritent la gencive. Par conséquent, la gencive s'enflamme et se décolle de la dent. En outre, les minéraux de la salive et de la nourriture se déposent sur la plaque, ce qui l'endurcit. C'est le tartre. Ce tartre ira se déposer sur les zones libres des dents. Et si la gencive s'est retirée, il remontera par la dent, jusqu'à éventuellement affecter la racine, voire l'os.

Lorsque les structures qui entourent les dents sont affectées, on parle de parodontite. La parodontite est responsable de douleurs, d'une haleine fétide, d'une fragilisation des racines et des ligaments des dents, finissant par favoriser leur perte et, plus grave, pouvant produire des infections de l'os mandibulaire du chien.

Si vous remarquez une altération de l'haleine de votre chien, de la couleur de ses dents, une salivation excessive, des douleurs lorsqu'il mange, ou une déformation du museau, vous devez consulter votre vétérinaire afin qu'il examine sa bouche.

Une mesure que vous pouvez prendre consiste à laver les dents de votre chien plusieurs fois par semaine pour éviter l'accumulation de tartre et l'apparition de complications comme la parodontite ou la gingivite, bien qu'il s'agisse d'une tâche ardue à laquelle plusieurs propriétaires renoncent. Outre la brosse, il existe des friandises spécifiques (snacks) qui aident à combattre l'accumulation de la plaque sur les dents et ralentissent la progression de la gingivite. Administrés une fois par jour ou plusieurs fois par semaine, ils contribuent à maintenir ses gencives en pleine santé. Il existe aussi des aliments qui incorporent des bénéfices spéciaux pour les dents des chiens, que ce soit par la forme des croquettes (aidant à brosser les dents lors de leur mastication), ou parce qu'elles incorporent des substances qui évitent que les minéraux de la salive collent à la plaque et entraînent son durcissement.

PROBLÈMES CARDIAQUES CHEZ LES CHIENS ÂGÉS

Les plus classiques de tous les problèmes cardiaques chez les chiens âgés sont les insuffisances vasculaires chroniques et l'endocardiose. Ils répondent à un processus dégénératif, d'origine inconnue, au cours duquel se produisent des changements dans quelques zones des valvules cardiaques. Les valvules qui séparent les oreillettes des ventricules sont généralement affectées, notamment la valvule auriculoventriculaire gauche, ou valvule mitrale. Ils se manifestent généralement dans la fleur de l'âge, mais les premiers changements passent la plupart du temps inaperçus par les propriétaires car ils ne conditionnent pas la vie du chien. La première manifestation clinique est la présence d'un léger souffle, et sa progression vers les étapes finales peut prendre plusieurs années.

Ces changements qui affectent la valvule se traduisent par une altération de sa fonction, entraînant une perte d'efficacité de la circulation sanguine entre l'oreillette et le ventricule. Le cœur, dans une tentative d'adaptation à ces changements, augmentera sa fréquence et modifiera la taille de ses cavités. L'altération qui apparaît le plus précocement est la dilatation de l'oreillette gauche. L'insuffisance valvulaire se transforme peu à peu en insuffisance cardiaque, qui met en danger la vie du chien.

La difficulté de diagnostic est liée au fait que les symptômes initiaux, toux et difficulté respiratoire, peuvent être associés à de nombreuses autres maladies. En outre, l’intolérance à l'exercice des chiens, le plus long temps de récupération après des exercices ou une longue promenade, est souvent considérée comme simplement due à leur âge grandissant. Si vous consultez le vétérinaire, il réalisera une auscultation cardiaque ainsi qu'un examen général de votre chien. Les échographies cardiaques seront particulièrement utiles pour déterminer le degré d'intensité des changements cardiaques.

Face à ce tableau clinique, la plus grande partie des chiens ont besoin d'un traitement médicamenteux à vie pour ralentir la détérioration de leurs valvules et des changements cardiaques, outre l'utilisation de diurétiques ou autres médicaments de manière transitoire ou prolongée, si une décompensation circulatoire a déjà eu lieu.

 

AUTRES MALADIES FRÉQUENTES CHEZ LES CHIENS ÂGÉS

D'autres maladies, outre celles mentionnées, existent et peuvent également affecter les chiens âgés telles que la cataracte, la surdité, l'insuffisance rénale ou la démence. Elles font l'objet d'articles détaillés sur notre site Internet.

Partager avec votre entourage

Emailtwitter