LA DÉMENCE CHEZ LES CHIENS

LA DÉMENCE CHEZ LES CHIENS

LA DÉMENCE CHEZ LES CHIENS

LA DÉMENCE CHEZ LES CHIENS

LA DÉMENCE CHEZ LES CHIENS

LA DÉMENCE CHEZ LES CHIENS
19-11-2019

LA DÉMENCE CHEZ LES CHIENS

Le vieillissement implique des modifications progressives et irréversibles des organes du corps, y compris du cerveau, qui peuvent entraîner des troubles du comportement chez les chiens. Déjà évoquées dans d'autres monographies, l'arthrose et la perte de l'acuité visuelle et auditive sont des exemples de ces modifications progressives que subissent les chiens âgés. Lorsque les changements de comportement du chien apparaissent, conséquence de ces aspects, l'examen physique et les tests diagnostiques habituels réalisés par votre vétérinaire permettront d'en déterminer l'origine possible.

ALZHEIMER CHEZ LES CHIENS

Le vieillissement du cerveau entraîne lui aussi des troubles spécifiques du comportement. Le chien peut faire face à des problèmes liés à la mémoire, aux processus d'apprentissage, et à l'état d'alerte et de réponse aux stimuli. Le cas échéant, nous pouvons parler de démence sénile chez les chiens. Ces modifications apparaissent généralement progressivement, principalement à partir des 10 ans du chien. Elles ne se manifestent pas toujours simultanément. Plus de 50 % des chiens de 15 ans présentent au moins un de ces signes. Les maîtres attribuent la plupart du temps ces changements au processus de vieillissement lui-même. L'apparition de différents signes au début de l'étape sénior, associés à une progression plus rapide que la progression habituelle, peut toutefois refléter un problème spécifique dénommé "syndrome de dysfonctionnement cognitif" du chien. Le syndrome de dysfonctionnement cognitif est appréhendé comme un processus analogue à celui qui affecte les individus frappés par la maladie d'Alzheimer. On ne connaît pas aujourd'hui la cause de ce syndrome mais il pourrait impliquer des facteurs génétiques.

Comme pour d'autres maladies, le diagnostic précoce est très important. Il permet en effet de corriger ou d'améliorer certains signes, et de ralentir la détérioration irréversible du cerveau du chien. Ainsi, même s'il vous semble que ces changements de comportement de votre chien sont complètement normaux et justifiés par son âge avancé, il est intéressant d'aborder le sujet avec votre vétérinaire lors des consultations périodiques.

LA DÉMENCE CHEZ LES CHIENS

SYMPTÔMES D'ALZHEIMER CHEZ LES CHIENS

Outre la perte de mémoire, la lenteur pour apprendre de nouvelles tâches et l'absence de réponse aux stimuli, votre chien peut souffrir de désorientation, de difficultés à suivre un trajet de promenade, de désintérêt pour le jeu, de perte d'appétit, de perturbations de son rythme de sommeil/éveil, d'une plus grande irritabilité, d'incontinence fécale et urinaire, d'oubli des règles de la maison, entre autres. Face à la suspicion d'un "syndrome de dysfonction cognitive", le vétérinaire réalisera probablement un examen physique et neurologique, et recherchera des signes spécifiques avant d'écarter d'autres maladies qui pourraient expliquer certains des symptômes dont votre chien souffre.

Le traitement de la démence sénile chez les chiens se focalise principalement sur l'enrichissement de l'environnement, ainsi que sur la stimulation physique et mentale de l'animal. Selon certaines études, ces exercices associés à l'enrichissement de l'environnement ralentissent la dégénérescence cérébrale et permettent une amélioration des symptômes. Il est habituel d'utiliser des routines quotidiennes de jeu, d'exercice et de dressage, tout comme d'avoir recours à des jouets qui stimulent la mémoire de votre chien.

Dans certains cas, le vétérinaire peut vous recommander l'administration de médicaments qui permettront de maintenir la circulation sanguine adéquate dans le cerveau de votre chien, ou de diminuer la concentration de radicaux libres et d'augmenter celle de certains neurotransmetteurs, avec pour objectif d'améliorer certains signes et de ralentir la progression. À part les médicaments, votre vétérinaire vous recommandera une alimentation équilibrée, formulée spécifiquement avec des niveaux élevés de vitamines antioxydantes et anti-inflammatoires naturelles, qui peuvent aider à améliorer les fonctions cognitives du chien. En outre, étant donné que le cerveau utilise de préférence le glucose comme carburant lui permettant d'accomplir ses activités, et que le vieillissement peut rendre difficile l'utilisation du glucose comme carburant, l'ingestion d'ingrédients spécifiques permet l'apport de substances que le cerveau utilisera comme source d'énergie alternative au glucose, améliorant ainsi les performances de votre chien.

Une fois le diagnostic de "syndrome de dysfonctionnement cognitif" posé, le vétérinaire établira un calendrier de consultations périodiques pour un suivi régulier de la maladie. Si l'état de votre chien est stable, deux ou trois visites annuelles seront suffisantes. Si vous détectez de nouveaux symptômes ou de nouvelles détériorations de son comportement, nous vous conseillons de rapprocher les visites pour que votre vétérinaire puisse agir avec l'anticipation nécessaire.

Partager avec votre entourage

Emailtwitter