13-02-2020

CHAMPIONS 2019

Retrouvez en bas de page nos interviews avec Mme Valérie Coton et Mr Jean-Luc Bernardi : un retour sur leur carrière, leur palmarès ainsi que des conseils pour s'occuper de leurs champions.

CHAMPIONS 2019


RETROUVEZ ICI NOTRE INTERVIEW AVEC Mr JEAN-PAUL BERNARDI ET SON CHIEN Millésime de Chester, 2nd. Best in Show, de l'espèce Bearded Collie.

Dans cet entretien, Jean-Paul Bernardi nous parle de son parcours dans le monde des expositions et dévoile ses astuces pour s'occuper de son champion.

 

L'équipe PRO PLAN® : Bonjour M. Bernardi, parlez-nous un peu de vous…

M. Bernardi : Bonjour, pour faire simple, j’élève depuis 42 ans, une seule race, le Bearded Collie.

 

L'équipe PRO PLAN® : Pourquoi avoir choisi cette race ?

M. Bernardi : Comme Obélix, je suis tombé tout petit dedans ! A l’âge de 15 ans j’ai eu mon premier Bearded Collie.

 

L'équipe PRO PLAN® : Une passion transmise par vos parents ?

M. Bernardi : Non du tout la passion du chien m’est venue toute seule. Je connaissais des gens qui allaient en exposition avec leur chien, j’ai voulu faire pareil en m’achetant mon premier chien, une race que je ne connaissais pas et qui m’a attirée de suite, le Bearded Collie…et par le hasard des choses il s’est mis à tout gagner et est même devenu Champion du Monde

 

L'équipe PRO PLAN® : Et comment avez-vous commencé les expositions canines ?

M. Bernardi : Et bien avec ce premier chien, que je toilettais et préparais tout seul. Et dès sa première sortie elle a fait de très bons résultats. Dans ses trois premières sorties, elle a fait première de son groupe à chaque fois et un Best In Show (Le Best In Show est le chien élu meilleur chien de toute l’exposition ; toutes races confondues).

 

L'équipe PRO PLAN® : Depuis combien de temps élevez-vous ?

M. Bernardi : J’élève depuis 42 ans

 

L'équipe PRO PLAN® : Parlons un peu de votre champion Millésime

M. Bernardi : Et bien c’est un chien qu’au départ j’avais gardé pour moi, pour mon élevage. Son père était champion du Monde et sa mère Championne d’Angleterre, j’avais donc beaucoup d’espoir en ce mariage. Je l’ai gardé pendant 12 mois et à ses 12 mois un de mes meilleurs amis m’a demandé de lui confier.

 

L'équipe PRO PLAN® : Dès petit vous aviez senti cette graine de Champion ?

M. Bernardi : Oui pour moi c’était le meilleur mâle de la portée, j’avais décidé de le garder car j’avais beaucoup d’espoir pour lui.

 

L'équipe PRO PLAN® : Et dès le début Millésime s’est mis à tout gagner ?

M. Bernardi : Oui tout de suite Best In Show sur Best in Show.

 

L'équipe PRO PLAN® : Comment selon vous devient-on un champion ?

M. Bernardi : Je pense que déjà il faut de la chance et être bien entouré. Ensuite avoir un bon sponsor est important pour te soutenir et t’aider à pouvoir aller en exposition. Et du « feeling »…

 

L'équipe PRO PLAN® : Du feeling ?

M. Bernardi : Oui pour acheter le bon chien au bon moment.

 

L'équipe PRO PLAN® : Un vrai don alors ! Mais aussi un long travail de sélection…

M. Bernardi : Oui il y a plusieurs années de sélection derrière pour apprendre à choisir les bons chiens, mais cela n’est rien sans les facteurs feeling et chance.

 

L'équipe PRO PLAN® : Selon vous, au-delà de la sélection, comment fait-on pour avoir un « beau » chien ?

M. Bernardi : Déjà il faut de bonnes croquettes adaptées à l’âge et au poids du chien.

 

L'équipe PRO PLAN® : Quelles croquettes donnez-vous ?

M. Bernardi : Je donne les Pro Plan Medium Optidigest à l’agneau. Je les trouve très digestes et elles font une bonne fourrure.

 

L'équipe PRO PLAN® : Pensez-vous que l’alimentation puisse avoir un effet sur la beauté du poil ?

M. Bernardi : Evidemment ! Le poil est beau en premier grâce à ce que le chien mange. Et en second avec son entretien régulier avec un bon shampoing. Mais on ne peut pas donner un bon shampoing si on nourrit mal, cela serait inutile.

 

L'équipe PRO PLAN® : Comment avez-vous fait pour apprendre à toiletter vos chiens ?

M. Bernardi : Je suis autodidacte. Quand j’ai commencé je ne connaissais personne donc j’ai appris seul. Après je pense qu’il faut être minutieux. J’ai toujours eu un côté artistique, j’ai fait mes études dans les beaux-arts, ce qui me permettait de faire attention au détail.

 

L'équipe PRO PLAN® : Vous avez fait les beaux-arts, l’élevage ne devait donc pas devenir votre métier ?

M. Bernardi : En réalité cela ne l’a jamais été. Je suis aujourd’hui à la retraite mais j’étais chef de projet en communication.

 

L'équipe PRO PLAN® : L’élevage de chien est donc une vraie passion avant d’être un métier. Concernant Millésime, si on résume, pour avoir un beau chien il faut bien sûr avoir du feeling, des croquettes adaptées, faire attention aux soins avec des produits de bonne qualité, autre chose ?

M. Bernardi : Pour avoir un chien à poils longs il faut être minutieux, surtout quand ils ont les pattes blanches !

 

L'équipe PRO PLAN® : Et pour terminer, auriez-vous une anecdote à nous raconter ?

M. Bernardi : Alors, avant d’acheter mon premier Bearded Collie, j’allais en exposition canine avec des connaissances. Ça me plaisait donc ils m’ont proposé de présenter un de leur chien sur le ring. J’arrive sur le ring avec leur chien et là le juge me dit « elle est confirmée ? » (La confirmation est un examen durant lequel un jury habilité va vérifier que le chien ne possède pas de défauts éliminatoires : couleur, morphologie, tempérament, selon les critères de sa race. Suite à la présentation du chien, le juge donnera son accord ou non pour la confirmation. Si le chien est « confirmé » il obtient un pedigree.).  Je réponds « oui oui ». Et là il me dit « vous avez de la chance ! ». J’ai compris ce jour-là que je voulais faire des chiens de top qualité et ne plus jamais avoir ce genre de réflexion, ou revivre ce genre de moment.

 

L'équipe PRO PLAN® : Un premier pas compliqué pour ensuite une grande réussite !

M. Bernardi : Et ce juge est devenu par la suite un grand ami !

 

L'équipe PRO PLAN® : Comme quoi ! Une critique n’arrête en rien une carrière ! Encore Bravo pour les résultats de cette année et Merci d’avoir pris le temps de répondre à cette interview. 

RETROUVEZ ICI NOTRE INTERVIEW AVEC Mme VALERIE COTON ET SON CHIEN Lorenzo-N-Deigini 1st. Best in Show, de l'espèce Black Poodle.

Dans cet entretien, Valérie Coton nous parle de son amour pour les caniches et dévoile ses astuces pour s'occuper de son champion.

 

L'équipe PRO PLAN® : Bonjour Mme Coton, parlez-nous un peu de vous…

Mme Coton : Je suis toiletteuse pour chien depuis 25 ans, j’ai 2 salons de toilettage (un à Nogent-sur-Marne et un à Chesnay). J’ai commencé ma formation à 15 ans où j’ai eu mon premier caniche. Puis j’ai commencé à vouloir m’intéresser aux concours de toilettage, toujours en toilettant des caniches donc je me suis vraiment spécialisée en caniche.

 

L'équipe PRO PLAN® : Une vraie passion du toilettage alors

Mme Coton : Oui, j’ai intégré l’équipe de France de toilettage en 2005 et j’ai participé 5 fois au Championnat du Monde par équipe (2005 ; 2007 ; 2009 ; 2011 ; 2013) où j’ai été 3 fois Championne du Monde et 2 fois Vice-Championne du monde. Puis en 2015, après une pause due à ma situation familiale, je suis revenue dans les concours de toilettage mais en tant que coach de l’équipe de France de toilettage. Et désormais en 2020, je suis devenue Capitaine Sélectionneuse pour les Championnats du Monde qui devaient avoir lieu en France à Dijon fin Avril.

 

L'équipe PRO PLAN® : Quelle réussite ! Et pourquoi cette passion pour le caniche, d’où vous-est-elle venue ?

Mme Coton : Quand j’ai commencé ma formation de toilettage à 15 ans, ma formatrice m’a tout de suite parlé du caniche par rapport à ses qualités de pousse de poil exceptionnelle et rapide. Au départ, étant en formation, je ne pouvais pas travailler sur de vrais chiens et je souhaitais commencer à pratiquer donc j’ai acheté mon premier caniche. J’ai donc choisi cette race à la base pour m’exercer et apprendre à entretenir une fourrure. Et là je suis « tombée dedans » ! Depuis j’ai toujours élevé du caniche !

 

L'équipe PRO PLAN® : Vous avez donc apprécié d’abord sa qualité de poil puis vous avez adoré son caractère ?

Mme Coton : Oui j’ai eu un véritable coup de cœur sur son caractère, je ne peux plus vivre sans le caniche ! J’ai d’ailleurs également rencontré mon mari grâce au caniche ! Il avait décidé d’en adopter un mais l’éleveur lui avait dit qu’il était d’accord pour lui vendre à la seule condition qu’il vienne chez moi pour le toilettage. Et c’est comme cela que nous nous sommes rencontrés.

 

L'équipe PRO PLAN® : Quelle belle histoire ! Pouvez-vous nous en dire plus sur le caractère du caniche ?

Mme Coton : Le caniche est un véritable chien « glue » qui ne vit que pour faire plaisir à son maitre. Il s’adapte donc extrêmement bien à son maitre, même les maitres sportifs ! A partir du moment où on aime la complicité avec un chien qui vous suit tout le temps, on peut avoir un caniche. On dit qu’il est très intelligent mais en réalité il est en permanence à la recherche de faire plaisir à son maitre. Il est très joyeux donc c’est un super chien de compagnie. J’ai des clients qui font de l’Agility avec eux et il y a même des caniches comme chiens guides ! Une caractéristique du caniche est qu’il ne perd jamais ses poils. Il y a aussi toutes les tailles (toys ; nains ; moyens et grands) et un grand choix de couleurs (noir ; blanc ; marron ; gris ; abricot).

 

L'équipe PRO PLAN® : Et d’où vous est venue cette passion du toilettage ?

Mme Coton : Quand j’étais petite mes parents avaient un chien yorkshire qui avait des nœuds. On l’a donc emmené chez le toiletteur. Quand on l’a récupéré, je ne reconnaissais pas mon chien. Cette métamorphose m’a choqué. Moi qui aimait déjà tout ce qui était « artistique », ça m’a bouleversé et donc à 14/15 ans je voulais absolument faire ça. A l’époque il n’y avait pas de CFA et donc finalement j’ai réussi à rencontrer des personnes au salon de l’agriculture qui tenaient une école privée des métiers de l’animalerie et j’y ai étudié pendant 4 ans. J’y ai appris tous les métiers de l’animalerie, de l’aquariophilie aux rongeurs, en passant par maitre-chien etc. mais je préférais m’orienter vers le toilettage.

 

L'équipe PRO PLAN® : Quand et comment avez-vous commencé les expositions canines ?

Mme Coton : J’ai commencé à l’école car on avait une formatrice qui était éleveuse de caniches et qui m’a tout de suite emmené avec elle en exposition dès mes 15 ans. On y allait tous les week-ends. Mon premier caniche, Madison, a fait Meilleur de Race (il a gagné face à tous les autres caniches de taille moyenne de l’exposition) à Longchamp en 1998. En 2006 j’ai gagné mon 1er Championnat de France au Bourget.

 

L'équipe PRO PLAN® : Des champions dès le début ! En parlant de champion, parlez-moi un peu de Lorenzo, le Champion de France en titre…

Mme Coton : J’ai été invitée à juger une compétition de toilettage à Milan et j’ai pu y emmener ma fille. Tout le week-end elle a insisté car elle avait vu un bébé caniche et voulait que je vienne le voir. Je n’avais pas envie de racheter un chien à ce moment-là, mais pour lui faire plaisir j’ai accepté d’aller voir le chiot et là ça a été un coup de foudre. Alors que pourtant j’ai toujours été plus attirée par les grands caniches et les petits caniches. Mais j’ai eu un coup de cœur pour ce chien, instantanément j’ai su qu’il était exceptionnel, il avait déjà une attitude incroyable à 4 mois, et je l’ai ramené à Paris. J’ai découvert par la suite ses origines car je ne connaissais pas les pedigrees de caniches moyens. J’ai vu qu’il avait un très beau pedigree (papa américain et maman italienne).

 

L'équipe PRO PLAN® : Un véritable 6ème sens !

Mme Coton : Oui c’était inexplicable.

 

L'équipe PRO PLAN® : Et dès le début Lorenzo s’est mis à tout gagner ?

Mme Coton : Sa première exposition était à Pontoise en octobre 2016 avec un juge dont je respecte énormément le travail. Je voulais absolument que ce soit le premier juge à voir mon chien. Il était en classe Jeune et a fait Meilleur de Race (Lorenzo a gagné face à des chiens adultes et des champions de sa race alors qu’il était encore tout jeune). Puis au Paris Dog Show en janvier 2017 il a fait réserve de Best In Show Jeune (2nd Meilleur jeune chien de toute l’exposition canine ; toutes races confondues). Et l’année suivante il a fait 3 Best In Show (Meilleur chien de toute l’exposition) en 3 week-ends d’affilée ! (Nantes en Décembre 2017, Porto et Paris Dog Show en Janvier 2018)

 

L'équipe PRO PLAN® : Comment selon vous devient-on un champion ?

Mme Coton : Il y a la beauté du chien par rapport au standard (standard de la race à respecter) mais également une attitude. Il faut qu’il soit charmeur, un peu crâneur je dirais même (rire) et qu’il ait envie de faire plaisir à son maitre. Une exposition canine est avant tout un bonheur partager avec son chien, faire quelque chose que tous les deux… et après s’il y a des résultats c’est encore mieux.

Après il y a l’entretien bien sûr. Le poil doit être bien lavé, bien hydraté, et bien conditionné avec au moins un brushing tous les 10 jours pour avoir un poil avec une belle texture, une belle couleur. Si on laisse un caniche s’emmêler, le démêlage abîme la fourrure : le poil va devenir cassant, terne.

Pour moi une bonne condition physique passe avant tout par une excellente alimentation et de bons produits de cosmétique. Ensuite il y a le savoir-faire pour entretenir le poil et surtout ne pas laisser le poil s’emmêler.

Pour résumé je dirais que c’est un trio : au départ une excellente morphologie, puis une excellente nourriture et ensuite de la rigueur dans l’entretien de la fourrure avec de bons produits adaptés à la texture du poil. Il n’y a pas besoin de démêler le poil car en fait il ne faut pas le laisser s’emmêler.

 

L'équipe PRO PLAN® : Vous nous avez parlé d’alimentation, quelles croquettes donnez-vous ?

Mme Coton : Nous donnons du Pro Plan® Large Athletic Optiderma® au saumon. Nous prenons du Large car nous avons également des Lévriers Afghans et j’en suis ravie ! Nos chiens sont bien musclés, et les grosses croquettes permettent d’éviter le tartre.

 

L'équipe PRO PLAN® : Pensez-vous que l’alimentation puisse avoir un effet sur la beauté du poil ?

Mme Coton : Evidemment ! Il y a longtemps nous avions voulu tester des croquettes moins chères, et bien la racine des poils de mes chiens noirs repoussait marron ! Nous nous sommes retrouvés avec une énorme différence de couleur et de texture de poil. On est vite reparti sur du Pro Plan® saumon et le poil repoussait noir, une incroyable différence. Sans compter le nombre de selles qui a largement diminué avec Pro Plan®. On ne lésine pas sur l’alimentation de nos chiens, c’est notre priorité. Mon mari me dit souvent « une bonne alimentation c’est comme un bon carburant dans une voiture de course, c’est un budget mais on ne peut pas passer à côté ».

 

L'équipe PRO PLAN® : Et pour terminer, auriez-vous une anecdote à nous raconter ?

Mme Coton : Comme je vous l’ai dit le caniche est une glue et Lorenzo nous suit tout le temps en permanence, même dans les lieux improbables ! Parfois même je le cherche partout alors qu’il est derrière moi ! Parce qu’en fait quand je me tourne, il tourne en même temps que moi, c’est mon ombre !

Une autre anecdote est que Lorenzo saute car il est content de me voir, sauf que je porte souvent des collants. Vu qu’il n’arrêtait pas de me filer mes collants j’ai pris l’habitude de mettre mon genou en avant pour ne pas qu’il saute dessus et me les file. Il a bien compris donc maintenant il saute en l’air mais à 1m de moi, sur place ! C’est Lorenzo quoi ! (rire)

Partager avec votre entourage

Emailtwitter