LES TIQUES ET LES MALADIES TRANSMISSIBLES AU CHAT

Soyez vigilants car les risques de maladies transmises par les tiques sont nombreux pour votre chat… et pour vous-même parfois.

Les parasites, qu’ils soient insectes comme les puces, ou acariens comme les tiques, sont partout dans notre environnement et dans celui de nos animaux de compagnie. Votre chat qui sort se promener seul dans les environs y est confronté. Soyez vigilants car les risques de maladies transmises par les tiques sont nombreux pour votre chat… et pour vous-même parfois.

La présence d’une tique sur votre chat n’est pas facile à deviner car elle ne provoque pas forcément de démangeaisons et votre chat ne va donc pas se gratter. C’est le plus souvent en le brossant ou en lui donnant un bain que vous localiserez la tique entre ses poils. La tête fichée dans la peau de votre chat, la tique se repait de sang pendant plusieurs jours avant qu’elle ne se détache pour aller pondre.

Pendant cette période, la tique, via sa salive, peut transmettre à votre chat des bactéries, virus ou micro-parasites qui vont ensuite se propager dans son sang et provoquer des maladies parfois très graves.

La période de plus fort risque de contamination commence environ 48 heures après le début du repas de la tique.

Les principales maladies transmises au chat par les tiques

La maladie de Lyme

La maladie de Lyme est due à une bactérie (Borrelia) qui se répand dans l’organisme, provoquant fièvre et douleurs articulaires et musculaires, symptômes qui peuvent mettre plusieurs mois avant de se déclarer. D’autres signes peuvent aussi s’observer : insuffisance rénale, cardiaque, problèmes cutanés, gonflement des ganglions ou troubles nerveux. Le traitement de la maladie de Lyme chez le chat se fait par administration d’antibiotiques.

La maladie de Lyme étant difficile à détecter, si ce n’est au moyen d’analyses de sang, il convient de prendre les mesures de prévention et de consulter votre vétérinaire si votre chat fréquente fréquemment des zones à fortes populations de tiques (nord et est de la France) et s’il est souvent porteur de tiques.

L’ehrlichiose

La bactérie responsable de l’ehrlichiose s’installe dans le sang du chat et y provoque des effets pouvant être irréversibles avec le temps. Au tout début, quelques jours après la contamination par la tique, votre chat présente une phase aigüe avec fièvre, fatigue, douleurs articulaires, vomissements. Ceux-ci peuvent toutefois passer inaperçu. Si rien n’est fait, votre chat peut parfois vivre des périodes aigües entrecoupées de périodes de latence. Parfois aussi la maladie devient chronique et peut devenir mortelle, l’animal n’ayant plus la capacité à fabriquer ses cellules sanguines.

Le traitement par antibiotique doit être entrepris tôt, pendant les périodes aigües et de latence. La difficulté du diagnostic doit vous encourager à prendre toute les mesures de prévention possibles : traitement antiparasitaire et contrôle du chat au retour de toute promenade à l’extérieur.

L’hémobartonellose féline

L’hémobartonellose féline est due à un parasite qui détruit les globules rouges, provoquant fièvre, abattement, anorexie, amaigrissement, muqueuses pâles voire légèrement jaunes. L'évolution de cette maladie est mortelle chez le chat, en l'absence de traitement. Toutefois certains chats peuvent ne jamais développer la maladie.

Un diagnostic précis se fait par analyse sanguine, et son traitement prévoit des perfusions et l’administration d’antibiotiques et anti-inflammatoires. Les rechutes sont rares.

La prévention est ici encore la meilleure des armes pour protéger votre chat de cette maladie transmise par les tiques.

Comment protéger votre chat contre les tiques ?

La première des méthodes pour protéger votre chat des tiques, et certainement la plus efficace, est le traitement antiparasitaire au moyen de pipettes ou de sprays qui permettent d’éliminer tiques et puces qui se trouvent sur votre chat.

Le second réflexe vous concerne aussi car il s’agit de vérifier votre animal le plus régulièrement possible. Lorsqu’il revient de sa promenade, de ballade dans les bois, à la campagne, vous devez inspecter le pelage de votre chat et rechercher la présence d’éventuels tiques. Faites-le avec une brosse, écartez bien les poils dans les zones où la peau est la plus fine et celles qui présentent des plis (cachettes).

Et bien sûr au moindre doute consultez votre vétérinaire.

Comment enlever les tiques sur votre chat ?

 Si vous trouvez une tique accrochée à la peau de votre chat, vous pouvez tenter de l’enlever mais faites-le avec précaution. Si vous tirez simplement sur le corps de la tique, vous risquez de laisser la tête plantée dans la peau du chat grâce à ses puissants crocs. Si c’est le cas le lieu de la morsure risque de s’infecter.

Utilisez plutôt un tire-tique, instrument spécialement étudié, avec lequel vous maintiendrez solidement la tique en lui faisant faire plusieurs rotations. Ce geste permettra de décrocher complètement la tique de votre chat.

Live Chat
Accepter les cookies
close
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de mesurer l’audience de notre site et de vous proposer des services et du contenu adaptés à vos centres d’intérêts. Pour plus d’informations, ou pour changer vos préférences de cookies cliquez sur en savoir plus.