INSUFFISANCE RÉNALE ET PROBLÈMES DE REINS CHEZ LE CHAT : SYMPTÔMES ET TRAITEMENTS

30 à 50 % des chats âgés de plus de 15 ans sont touchés par des problèmes de reins. Egalement, l’insuffisance rénale concerne plus d’un quart des chats de plus de 10 ans. C’est une des principales causes de mortalité féline.

Comme les chats vivent de plus en plus vieux, l’insuffisance rénale est de plus en plus fréquente (les problèmes de reins ont tendance à s’accentuer, au fur et à mesure que le chat vieillit).

Pourquoi parle-t-on d’insuffisance rénale chronique ?

Une maladie chronique est une maladie qui évolue lentement, sans forcément être visible au début. Les chats, comme les humains, peuvent souffrir de maladies chroniques, et leur système urinaire est particulièrement sensible –entraînant des problèmes rénaux qui vont les affecter sur une longue durée. C’est très souvent le cas avec les maladies rénales. Tant qu’au moins un tiers des reins du chat fonctionne normalement, le comportement du chat ne change pas.

Quels sont les symptômes de l’insuffisance rénale chez le chat ?

Pendant longtemps, le chat ne manifeste aucun symptôme d’insuffisance rénale. Cependant, si vous trouvez que la litière de votre chat est plus humide que d’habitude, parlez-en à votre vétérinaire : cela peut être un signe que les reins de votre chat commencent à ne plus fonctionner normalement.

Plus tard, quand l’efficacité des reins pour filtrer le sang diminue, l’urée s’accumule dans le sang. A ce stade, le chat perd l’appétit, vomit fréquemment et son état général se dégrade rapidement. L’insuffisance rénale est alors installée ; ces symptômes doivent vous inciter à emmener votre chat chez le vétérinaire de toute urgence.

N’attendez pas que votre chat exprime des symptômes d’insuffisance rénale pour vous en préoccuper. Faites faire plutôt un bilan de santé de votre chat tous les ans. Quand il commence à prendre de l’âge, il est intéressant d’évaluer sa fonction rénale. Grâce à une simple une prise de sang et une analyse d’urine, votre vétérinaire pourra détecter certaines anomalies. Les niveaux sanguins de la créatinine, de l’urée (qui proviennent des protéines alimentaires) et du phosphore sont trois éléments intéressants à mesurer. L’intérêt des bilans annuels est de suivre l’évolution de ces paramètres au fil du temps.

Comment évolue l’insuffisance rénale chronique chez le chat ?

Tout dépend du moment du diagnostic. C’est au début de l’évolution de l’insuffisance rénale que les mesures prises auront le plus de chance d’être efficaces. En revanche, si vous attendez qu’apparaissent les fameuses « crises d’urémie », c’est très mauvais signe : à ce stade, l’espérance de vie du chat sera de quelques mois au maximum (au lieu de quelques années si un régime est mis en place rapidement). Si vous soupçonnez des problèmes de reins chez votre chat, prenez les devants et consultez votre vétérinaire.

Quel est le traitement de l’insuffisance rénale chez le chat?

C’est le vétérinaire qui décidera de prescrire ou non un traitement médical à votre chat pour combattre l’insuffisance rénales et ses effets secondaires. Dans tous les cas, l’alimentation a un rôle essentiel à jouer dans le traitement de l’insuffisance rénale chronique. Dès le début de l’évolution de la maladie, le traitement consiste à changer la nourriture de votre chat : un aliment spécifique pour chats insuffisants rénaux s’impose.

Quelles sont les caractéristiques des croquettes pour chats insuffisants rénaux ?

La nourriture doit être choisie avec attention, si votre chat souffre de problèmes urinaires ou rénaux. Pour un chat insuffisant rénal, les teneurs en minéraux et en protéines de l’aliment doivent être revues par rapport à un aliment normal, pour empêcher l’accumulation de substances toxiques. 

D’autres articles à découvrir, si vous souhaitez en savoir plus sur :  

Live Chat
Accepter les cookies
close
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de mesurer l’audience de notre site et de vous proposer des services et du contenu adaptés à vos centres d’intérêts. Pour plus d’informations, ou pour changer vos préférences de cookies cliquez sur en savoir plus.