10 conseils pour veiller à la sécurité de votre chiot et de votre jardin

Assurez-vous que votre jardin est sécurisé avant l'arrivée de votre chiot. Voici comment faire.
Un chien et son maître jouent à la balle dans le jardin de leur maison. Le monsieur porte un manteau vert.
Un chien et son maître jouent à la balle dans le jardin de leur maison. Le monsieur porte un manteau vert.
Un chien et son maître jouent à la balle dans le jardin de leur maison. Le monsieur porte un manteau vert.

Il y a tellement de choses à faire pour préparer l’arrivée d’un chiot ! Sécuriser le jardin en fait partie. Votre jardin doit être un endroit sûr où votre chien peut courir librement sans risque de s’échapper. Par conséquent, il est important de bien anticiper les choses pour préparer votre jardin à l’arrivée de votre nouveau compagnon. Voici une liste des choses à faire pour vous aider à faire de votre jardin un havre de paix pour votre chiot.

1.Vérifiez les clôtures avant l'arrivée de votre chiot chez vous

Bien clôturer le jardin est incontournable. Assurez-vous que les clôtures sont assez hautes pour dissuader un chien plein d’énergie de sauter (en général, il faut une clôture d’au moins 1,80 m pour un chien de taille moyenne) ! Recherchez d'éventules trous dans lesquels votre chiot pourrait s’introduire ; vérifiez que les éléments de clôture sont bien fixés au sol afin qu’il ne puisse pas creuser dessous, et qu’ils sont suffisamment robustes pour résister à un chiot qui saute dessus.

2. Enlevez les plantes toxiques

Pour que votre chiot ne court pas de risques dans votre jardin, il est préférable d’éviter ou de supprimer les plantes qui pourraient l’irriter ou l’intoxiquer, telles que les lis, les azalées, les jonquilles, les tomates, les digitales, les ifs et les hortensias. Si votre chien consomme une plante toxique, emmenez-le chez le vétérinaire et prenez aussi un échantillon de la plante si possible.

3. Gardez les portes fermées

Si vous avez des portes dans votre jardin, rappelez à tout le monde qu’il faut les fermer ! Vous pouvez installer des dispositifs de fermeture automatique mais veillez à ce qu’ils soient doux, pour éviter à votre chiot qu’une porte claque sur lui.

4. Aménagez un bac à sable pour chiot

Les terriers adorent creuser aussi vérifiez régulièrement la périphérie de votre jardin ; faites les réparations éventuelles immédiatement. Pour s'adapter à certains comportements, vous pouvez aménager un bac à sable ou un coin de terre où votre chiot pourra creuser à sa guise.

5. Maintenir la porte du garage fermée

Assurez-vous que votre chien ne peut pas entrer dans le garage, car de nombreux produits pour la voiture, comme l’antigel, peuvent être très dangereux pour lui.

un chiot labrador qui est couché dans l'herbe du jardin. il se repose au soleil.

6. Couvrez la piscine

La plupart des chiens aiment l’eau et votre chiot pourrait faire partie de ceux qui ne résistent pas à mouiller leurs pattes ! De nombreux dangers menacent les chiots les plus aventureux, surtout si la taille de la piscine dépasse leurs capacités à nager. De plus, même si le bassin du jardin est peu profond, voir des traces de pattes boueuses sur les tapis ou les meubles n’est jamais agréable. Il est donc recommandé de sécuriser le jardin pour le chiot en clôturant et/ou en couvrant les bassins, la piscine et le spa quand ils ne servent pas.

7. Protégez vos plantes préférées

Certains chiens ne résistent pas à l’envie d’arracher les plantes et les fleurs. Si vous êtes un passionné de jardinage, vous devrez peut-être enclore vos pétunias préférés ! Un jardin sécurisé pour un chiot doit contenir des plantes inoffensives pour les chiens ; certaines doivent être évitées pour limiter le risque d’intoxication et d’irritation cutanée.

8. N'utilisez pas de substances toxiques dans le jardin

Veiller à la sécurité de votre chiot dans le jardin signifie aussi faire attention aux substances potentiellement dangereuses. Prohibez l’usage des anti-limaces, des herbicides ou des raticides (sauf s’ils sont sans danger pour les chiens) car ils sont en général extrêmement toxiques. Évitez de pailler le jardin avec des coques de cacao car le chien peut s'intoxiquer en les consommant. Vous devrez également apprendre à votre chiot de ne pas mâcher tout ce qu’il trouve dans le jardin. Dans tous les cas, contactez votre vétérinaire si vous pensez que votre chiot a mangé quelque chose de non comestible.

9. Construisez un bon abri pour votre chiot

Si votre chiot doit passer une partie de la journée ou de la nuit dans le jardin, installez-lui un abri contre le vent et la pluie. Il lui servira aussi à se protéger de la chaleur quand il fait chaud. Si la température devient anormalement élevée ou basse, rentrez votre chien chez vous, même s’il a l’habitude de vivre dehors.

10. Habituez votre chiot à respecter le jardin

Habituez votre chiot à obéir à des commandes de base telles que « assis », « non », « descend », « viens »… Votre vie deviendra plus facile ! Votre chiot est comme une éponge qui attend d’absorber de nouvelles informations : dès le départ, enseignez-lui que certains comportements sont absolument interdits, comme creuser ou sauter sur une échelle. Ayez toujours des friandises à la main pour récompenser sa bonne conduite quand que votre chiot évite de faire des bêtise. S'il accepte de passer un après-midi détendu dans le jardin sans déterrer vos plantes préférées, cela mérite une récompense !

Pendant que vous veillez à la sécurité de votre chiot, pensez aussi à prévenir les risques d’accidents à l’intérieur, pour protéger à la fois votre maison et votre chiot.