7 SYMPTÔMES LIÉS AUX TROUBLES DU COMPORTEMENT CHEZ LE CHIEN

Repérer les troubles du comportement du chien.

Le comportement d’un chien est très étroitement lié à la façon dont vous-même vous comportez avec lui et à la place que vous lui accordez dans votre vie : dans votre appartement ou votre maison, dans votre emploi du temps, dans votre famille... Certains signes (mordillements, morsures du chien) sont faciles à repérer ; d’autres sont moins visibles, et vous ne les connaissez peut-être pas tous.

Le comportement du chien est en effet souvent induit par des manifestations qu’il ne contrôle pas : une maladie ou un handicap qui vont créer une gêne, une douleur…, des perturbations dans sa vie quotidienne qui vont être source de stress (arrivée d’un enfant ou d’un autre animal), des lacunes dans son éducation, la vieillesse...

Ainsi un chien n’a pas, dans la plupart des cas, un comportement à priori bon ou mauvais. Avant de penser à corriger votre chien, prenez le temps d’observer ses attitudes, son cadre de vie, de prendre en compte ses besoins et dans la plupart des cas vous serez plutôt amené à corriger son environnement, votre propre comportement...

Un professionnel peut vous aider à y réfléchir et à mettre en place les conditions d’un bon équilibre pour votre chien et pour vous.

Dans les exemples courants qui suivent, différents cas de comportements problématiques chez le chien –ou le chiot sont décrits.

Votre chien est très gentil mais il grogne de temps en temps en montrant les dents

Un chien reste un chien, même jeune. Tout signe de menace doit être interprété comme un danger potentiel pour l’avenir, même si le grognement est arrivé dans une situation bien particulière. Il n’y a pas de « circonstances atténuantes » car c’est le signe qui précède la morsure. Parlez-en à votre vétérinaire qui sera seul juge de l’importance à y accorder.

Votre chiot mordille tout le temps. Il se fait les dents ?

Non ! Le chiot prend simplement contact avec vous avec les dents, alors qu’il ne devrait pas le faire. Il doit acquérir une inhibition totale de la morsure, pour la sécurité des individus, et cela s’apprend normalement avec sa mère pendant la période de sevrage. Votre chien ne doit ni vous mordre- c’est une évidence-, ni vous mordiller. Si ce comportement se poursuit après l’arrivée du chien à la maison, punissez strictement cette attitude. De même proscrivez tout « jeu agressif » avec votre chiot, puis plus tard avec votre chien.

Votre chiot détruit tout dans l’appartement quand vous le laissez seul

C’est un comportement lié à une anxiété de séparation, qui ne passera pas avec l’âge, bien au contraire ! Le chiot est terrorisé car il n’a pas appris à rester seul en l’absence des maîtres, et peut ravager l’appartement. Il faut donc lui apprendre le « détachement » vis-à-vis de ses propriétaires. Par exemple évitez de répondre à toutes ses demandes de caresses, de jeu… C’est vous qui devez maîtriser la relation avec le chien et non l’inverse.

Votre chiot a un comportement craintif, il ne veut pas marcher dehors, il a peur de tout !

On parle ici de Syndrome de Privation, pour un chien qui n’a pas été habitué, entre l’âge de 3 semaines et de 3 mois, à l’ensemble des stimuli auxquels il sera confronté dans sa vie future (enfants, adultes, voitures, chiens, chats, trains,….). De manière générale, le chien est détendu dans l’appartement, mais terrorisé quand il doit sortir, car c’est une ouverture sur l’inconnu. Cette anxiété, parfois liée à des désordres thyroïdiens, peut bien sûr se traiter, si tant est que l’on en parle à son vétérinaire.

Votre chiot est très turbulent

Ici encore, il s’agit d’un syndrome d’Hypersensibilité – Hyperactivité, comportement qui ne disparaît pas avec le passage à l’âge adulte. Concrètement, on aura quasiment le même chien adulte sur le plan comportemental, que chiot (en beaucoup plus gros et remuant !). Dès que vous repérez ce type de comportement chez votre chiot ou votre chien, parlez-en au vétérinaire car des traitements sont possibles, avant que le chien ne devienne ingérable, ou tout au moins que la vie quotidienne ne soit trop difficile à vivre avec lui.

Mon chien a peur des rollers et des pétards

Proche du Syndrome de Privation, le chien peut n’avoir que quelques phobies à certains bruits (aspirateur, orage, feux d’artifice,…). Si cela devient gênant, il existe des moyens simples de « désensibiliser » l’animal à ces bruits.

Mon vieux chien a un comportement qui ne lui ressemble pas et « perd la tête »

Un des premiers signes de Dépression d’Involution (dépression du vieux chien) est la surdité. En fait, il entend mais ne réagit qu’à ce qui l’intéresse (la nourriture par exemple). Son comportement va ensuite continuer à se modifier : au fil des mois, il va ensuite devenir indifférent à tout ce qui l’entoure, être désorienté, inverser le jour et la nuit, puis enfin désapprendre tout ce qu’il a appris (inhibition de la morsure, propreté,…). En résumé, le chien va « perdre la tête » très progressivement. Ce n’est pas ici un vieillissement normal de l’animal, et il existe aujourd’hui plusieurs traitements de cette sénescence, voisine de la maladie d’Alzheimer chez l’homme.

Live Chat
Accepter les cookies
close
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de mesurer l’audience de notre site et de vous proposer des services et du contenu adaptés à vos centres d’intérêts. Pour plus d’informations, ou pour changer vos préférences de cookies cliquez sur en savoir plus.