Guide d'alimentation de votre chiot

Tout ce que vous devez savoir pour donner de bonnes habitudes alimentaires à votre chiot pour qu'il grandisse bien jusqu'à l'âge adulte.
chiot golden retriever qui attend d'être nourri.
chiot golden retriever qui attend d'être nourri.
chiot golden retriever qui attend d'être nourri.

 

Nourrir votre chiot

Votre chiot semble petit maintenant mais il a beaucoup de chemin à parcourir en un court laps de temps ! En seulement 12 mois (jusqu'à 24 mois pour les grandes races), il va devenir un adulte à part entière.

Pendant sa croissance, son corps et son cerveau vont se développer très rapidement et pour cela, votre chiot a besoin d’une grande quantité de nutriments de haute qualité. Il a vraiment des besoins importants : un chiot sain et plein d’énergie peut brûler jusqu'à deux fois plus de calories qu’un chien adulte !

Bien nourrir votre chiot, c’est aussi important pour sa santé et son bien-être. Dès qu’il est assez grand pour manger des aliments solides (en général vers l’âge de 6 à 8 semaines), il est temps de lui donner un régime alimentaire spécialement formulé pour répondre à ses besoins.

 

Que donner à manger à votre chiot

Un aliment spécialement formulé pour un chiot est le régime idéal pour ce nouveau membre de votre famille. Il lui faut en effet un aliment complet et équilibré, contenant donc tout ce dont votre chiot a besoin pour l’aider à grandir en bonne santé. Il n’a pas besoin de suppléments alimentaires ou de restes de table qui pourraient en fait lui faire plus de mal que de bien, mais si votre chiot vous regarde avec insistance, ils vous montrent avec des yeux implorants!

Voici ce qu’il faut rechercher dans un aliment pour chiot de haute qualité :

  • Beaucoup de calories
  • Un aliment pour chiot est généralement plus riche en calories qu’un aliment pour chiens adultes car les chiots ont besoin de beaucoup plus d’énergie pour soutenir leur croissance.

  • Richesse en protéines
  • Un aliment pour chiot a tendance à être riche en protéines, pour fournir le substrat de la bonne croissance des différents organes.

  • Hauts niveaux de nutriments indispensables
  • Des niveaux élevés de nutriments indispensables (calcium, magnésium, fer, zinc, vitamine D…) sont essentiels au bon développement des os et des dents.

  • Petite taille de croquettes
  • Des petites croquettes faciles à croquer et à avaler sont importantes pour les chiots qui consomment souvent très rapidement leur repas.

 

Quelle quantité donner à manger à votre chiot

Très souvent, un chiot a les yeux plus gros que son ventre ! Pour le nourrir en fonction de ses besoins et ne pas le suralimenter, il faut lui distribuer de petits repas fréquents. La ration exacte dépend de son âge, de sa taille et de l’avis donné par votre vétérinaire. Si votre chiot est encore avec sa mère, essayez de lui donner une cuillère à soupe d’aliment environ cinq fois par jour.

Voici des repères pour connaître la fréquence optimale des repas pour votre chiot :

  • Pendant le sevrage (généralement vers deux mois) : 4 à 6 repas par jour
  • Entre 2 et 3 mois : 4 repas par jour
  • Entre 4 et 6 mois : 2-3 repas par jour
  • Après 6 mois : 2 repas par jour (selon la race)

Ne soyez pas tenté de suralimenter votre chiot ; cela peut perturber sa digestion et lui faire prendre trop de poids trop vite, ce qui est mauvais pour son squelette. Tout cela n’est pas bon pour sa santé aussi faites attention quand vous préparez les repas de votre chiot.

Lisez toujours attentivement les recommandations d’alimentation sur l’emballage des aliments. Cela permet d’avoir une idée au départ, même si la ration exacte à donner au chiot peut varier selon son âge, sa race, son état de santé et son tempérament. Un chiot très joueur va brûler beaucoup d’énergie et aura donc besoin de plus de carburant ! Utilisez notre graphique d’évaluation de la condition corporelle pour estimer l’embonpoint de votre chiot et assurez-vous qu’il est optimal : ni trop enveloppé, ni trop maigre !

Peser votre chiot régulièrement vous aidera aussi à vérifier que sa croissance est normale pour son âge, sa taille et sa race. Vous pouvez le faire à la maison ou, si vous ne savez pas comment vous y prendre, demandez à votre vétérinaire de vous montrer, ou de le faire pendant une consultation.

Même s’il est toujours enthousiaste à l’idée de finir son bol, un jeune chiot doit manger peu et souvent : ainsi, cela ne perturbera pas sa digestion.

deux gamelles en flat design, une petite et une grande

 

Dans la cuisine, un chiot mange dans sa gamelle. Il a un bol d'eau à coté de ses croquettes.

Où donner à manger à votre chiot

Voici quelques conseils pour décider de l’endroit parfait où nourrir votre chiot.

  • Choisissez un endroit calme
  • Veillez à nourrir votre chiot à l’écart de l’agitation pouvant régner dans une maisons très vivante. Votre chiot doit pouvoir se pencher sur son bol sans être interrompu.

  • Choisissez une surface pouvant être facilement nettoyée
  • Placez les bols d’aliments sur un carrelage ou un tapis d’alimentation et nourrissez toujours votre chiot dans des récipients propres.

  • Gardez les enfants éloignés de votre chiot quand il mange
  • Cela limitera le risque que votre chiot mange trop vite ou tende à protéger son repas. Si vous avez d’autres chiens dans la maison, nourrissez-les en même temps mais séparément, afin d’éviter les bagarres et le chapardage de nourriture !

    Veillez à toujours laisser de l'eau prore et fraîche à disposition de votre chien.

 

Comment donner à manger à votre chiot

S’il faut réfléchir au type d’alimentation, la façon de la distribuer est aussi importante.

Un aliment humide pour chiot sera servi à température ambiante, car l’odeur se dégage mieux et il sera mieux digéré. Si vous stockez l’aliment au réfrigérateur, n’oubliez pas de le sortir environ une heure avant le repas. Vous pouvez réchauffer un aliment humide au four micro-ondes mais assurez-vous qu’il sera servi à température ambiante, jamais trop chaud !

Alors qu’un aliment humide sèche rapidement s’il n’est pas consommé, un aliment sec pour chiot sec se conserve mieux pendant la journée et limite donc le gaspillage. La plupart des chiots aiment croquer un aliment sec mais si le vôtre le préfère réhydraté, ou si une raison médicale impose d’éviter les aliments un peu durs, laissez l’aliment tremper avec un peu d’eau pendant quelques minutes avant de le servir. Comme croquer un aliment sec contribue à éliminer la plaque dentaire, vous pourriez donner aussi régulièrement des friandises à visée bucco-dentaires à votre chien s’il consomme ses croquettes humidifiées. N’oubliez pas de prendre en compte ces suppléments dans l’apport calorique quotidien.

un chien mangeant dans une gamelle rouge située dans un salon.

 

un chiot qui court dans la nature avec un jouet dans la gueule

Les aliments à éviter pour un chiot

Par le regard, un chiot sait très bien obtenir ce qu’il veut, surtout quand il s’agit de quémander plus à manger ! Pour nourrir votre chiot de manière saine et équilibrée, faites de votre mieux pour ignorer ses suppliques pour obtenir des restes de table et des friandises. Lui donner son jouet favori, aller marcher ou jouer avec lui est beaucoup mieux pour lui !

Si vous en donnez occasionnellement, les friandises ne devraient pas représenter plus de 10 % de la ration totale de votre chien, sinon vous risquez de déséquilibrer son alimentation.

Soyez également vigilants : certains aliments doivent être évités pour un chiot, comme par exemple la viande crue. Si vous donnez de la viande, cuisez-la avant pour éliminer des bactéries potentiellement dangereuses pour la santé du chiot. Avant de donner à manger à votre chiot, vérifiez qu’il n’y a pas de petits morceaux d’os (comme des os de poulet) ni d’arêtes de poisson, car ils peuvent endommager les dents et les gencives et provoquer des obstructions dans le tube digestif. Ne donnez pas non plus de chocolat car c’est toxique pour le chien.

Voici les principaux aliments à éviter pour un chiot :

  • Viande crue
  • Chocolat
  • Ail
  • Oignons
  • Raisins frais ou secs.

Consultez le vétérinaire pour obtenir la liste complète des aliments toxiques que vous devez éviter dans l’alimentation de votre chiot.

 

Transition entre un aliment humide et aliment sec (et vice versa)

Le système digestif de votre chiot est très sensible et peut être facilement perturbé si vous changez subitement l’alimentation de votre chiot ; c‘est le cas si vous passez d’un aliment sec à un aliment humide, d’une marque à l’autre ou d’un aliment chiot à un aliment adulte. Si vous venez de ramener votre chiot chez vous, il est préférable de le laisser d’abord manger l’aliment recommandé par l’éleveur ou le refuge, sauf en cas de problème évident.

Si vous devez ensuite changer l’alimentation, prenez votre temps pour que son tube digestif s’adapte. Mélangez un peu du nouvel aliment à l’ancien, modifiez progressivement les proportions et faites une transition sur 7 à 10 jours avant que votre chien ne consomme que le nouvel aliment.

Si vous passez d’un aliment humide à un aliment sec, votre chiot peut avoir besoin de temps pour s’ajuster. Il croquera plus activement, il mettra plus longtemps à manger et il aura besoin de boire plus. Si vous passez du sec à l’humide, ne vous étonnez pas en revanche qu’il boive moins. La texture de l’humide pourra le surprendre s’il est habitué à croquer un aliment sec : mélangez éventuellement quelques biscuits au début.

Il faut se rappeler qu’une ration d’aliment sec paraît réduite par rapport à une ration d’aliment humide car la densité énergétique des croquettes est plus élevée ; en volume, votre chiot a besoin de plus d’aliment humide que de sec pour obtenir la même quantité de calories.

Si vous suivez nos conseils sur la façon d’alimenter votre chiot, vous obtiendrez un chien joyeux et en bonne santé, plein d’énergie, et toujours prêt à jouer !

schéma sur le changement d'alimentation de vôtre chiot

 

Autres conseils d'alimentation pour un chiot

  • Quand il est assez grand, incluez des aliments à croquer ou à mâcher dans la ration journalière de votre chiot : ces compléments aident ses dents à rester propres.
  • Servez l’aliment humide à température ambiante pour qu’il dégage ses arômes. Scellez ou refermez les boîtes ou les pochons ouverts, conservez-les au réfrigérateur et ne les stockez pas plus de 24 heures.
  • Evitez de donner de la viande crue et des os, et empêchez votre chiot de consommer des aliments qui sont toxiques pour lui : le chocolat, les oignons, les raisins secs ou frais…
  • Si possible, donnez à votre chiot le même aliment que celui qu’il consommait avant d’arriver chez vous. Cela aide à limiter le risque de troubles digestifs.
  • Si vous effectuez un changement alimentaire, faites le de préférence lentement, en incorporant progressivement le nouvel aliment à l’ancien et faites la transition sur quelques jours.
  • Si vous avez plus d’un chiot chez vous, tâchez de les nourrir séparément pour éviter qu’un chiot ne mange plus que l’autre et limiter la compétition.

Veillez à toujours laisser de l'eau prore et fraîche à disposition de votre chien.

Un chiot heureux et en bonne santé a besoin d’une bonne alimentation et de faire de l’exercice. Assurez-vous que vos premiers mois ensemble se déroulent le mieux possible en suivant nos recommandations pratiques. Découvrez comment vous pouvez aider votre chiot à devenir un formidable compagnon et ce qu’il faut faire si votre chiot présente des signes d’anxiété de séparation.