Comment se débarrasser des puces sur un chien ?

Les puces sont les parasites externes les plus fréquents chez le chien. Comment les repérer et les traiter ? Suivez le guide !
Comment se débarrasser des puces sur un chien ?
Comment se débarrasser des puces sur un chien ?
Comment se débarrasser des puces sur un chien ?

L’éducation canine vous intéresse ? Rejoignez notre Club PURINA® pour bien prendre soin de votre chien !

 

Qu'est-ce qu’une puce ?

Les puces sont les parasites externes les plus fréquents chez le chien. L’animal infesté est appelé hôte et les différentes espèces de puces portent le nom de leur hôte le plus fréquent, (la puce du chien, la puce du chat, la puce du hérisson et la puce du lapin). Mais curieusement, la puce la plus fréquemment trouvée sur les chats et les chiens est la Ctenocephalides felis, c’est-à-dire la puce du chat.

Qu'est-ce qu’une puce ?

La puce adulte se nourrit sur votre chien. Les puces femelles peuvent pondre chaque jour jusqu’à 40 œufs blancs, de forme ovale, d’environ un demi-millimètre de long. Une fois pondus, les œufs tombent immédiatement de votre animal dans la moquette, entre les lattes du plancher ou dans la literie. Un à dix jours après (en fonction de la température et de l’humidité, cela peut même prendre plusieurs semaines), ils éclosent sous forme de larves, qui deviennent des pupes avant que la prochaine génération de puces adultes ne ressaute sur votre chien.

En se nourrissant de sang, la puce transmet un peu de salive dans la peau du chien, ce qui peut entrainer une réaction allergique. L’hypersensibilité aux piqûres de puces est la cause la plus fréquente des problèmes de peau chez le chien. Si votre chien y est sensible, une seule puce peut provoquer une irritation importante.

 

Mon chien se gratte : a-t-il des puces ?

Un chien porteur de puces ne se gratte pas forcément, même s’il est très infesté. Il ne se gratte que s’il est allergique à la salive des puces.

Par contre, si le chien est allergique, il se grattera beaucoup, même avec un très faible nombre de piqûres.

Mais attention, un prurit violent peut être lié à une allergie autre que celle aux puces ! Acariens de la poussière, pollens, moisissures, allergies alimentaires… peuvent être la cause de démangeaisons.

Si votre chien se gratte, faire un bon diagnostic est important car il ne s’agit pas forcément de puces.

Comment savoir si mon chien a des puces ?

Les puces sont des parasites bruns, de 1 à 3 mm, qui se faufilent dans le pelage du chien, et que l’on aperçoit si l’on écarte les poils avec les doigts, ou si l’on utilise un peigne à puces.

Cependant, l’examen visuel du pelage d’un chien infesté de puces ne permet pas systématiquement d’observer des parasites, et cela pour plusieurs raisons.

Comment savoir si mon chien a des puces ?

L’infestation n’est peut-être pas massive car récente par exemple, et il ne s’agit donc que de quelques puces à côté desquelles vous pouvez passer sans vous en rendre compte. La densité et la couleur du poil ne permettent pas toujours d’observer les parasites sur le corps du chien. De plus, les puces se déplacent rapidement et il est facile de passer à côté.

Quand vous pouvez visualiser les puces sur le corps du chien, elles sont situées le plus souvent au bas du dos (base de la queue), ou sur le bas-ventre, zone où le poil est clairsemé. Les puces sont plus facilement visibles sur les chiens à poils courts.

Si vous n’arrivez pas à repérer de puces adultes, vous pouvez chercher leurs déjections. Elles sont visibles sur la peau du chien, à la base des poils, sous forme de petits grains rouges noirâtres.

Les déjections de puces se distinguent des saletés ordinaires de la façon suivante : placez une déjection suspectée sur un papier d’essuie-tout ou un mouchoir blanc humide et si c’est bien une déjection de puce, le papier se colorera de rouge, signe de présence de sang digéré dans les selles du parasite.

Si vous avez des doutes, emmener votre chien chez le vétérinaire peut vous éclairer.

 

Les traitements antipuces naturels pour chien sont-ils efficaces ?

Contrairement aux croyances, certains produits naturels (levure de bière, ail, vitamine B, eucalyptus, huile de l’arbre à thé ou menthe) ne peuvent pas protéger votre chien des puces. Cependant, certains produits biocides ont une action répulsive efficace en cas de faible infestation ou en prévention (géraniol, margosa).

 

Les produits antipuces pour chien

Il existe de nombreux produits qui tuent les puces : aérosols, sprays, spot-on, comprimés, traitement antipuces locaux, etc. Certains comprimés sont uniquement disponibles chez le vétérinaire et peuvent s’avérer nécessaires si les puces de votre chien présentent une forte résistance aux produits classiques.

Les produits antipuces à l’action la plus complète sont ceux qui contiennent à la fois une molécule tuant les puces adultes (adulticides) et une molécule empêchant les œufs/larves/pupes de passer au stade adulte (inhibiteur de croissance).

 

Bien utiliser les traitements antipuces

Traiter un chien contre les puces, c’est facile. Le débarrasser totalement et durablement, c’est nettement plus compliqué. D’autant plus si l’infestation est importante. Voici quelques conseils pour maximiser l’effet des traitements antipuces.

  • Il faut traiter tous les animaux à sang chaud de la maison, sans oublier les « nouveaux animaux de compagnie », et ce, avec des produits adaptés aux âges et aux espèces.
  • Il faut traiter toute l’année, sous peine de récidive ou de réintroduction.
  • Il faut faire la différence entre prévention et traitement, c’est-à-dire être plus agressif dans le 2ème cas en utilisant en premier lieu des sprays et pipettes antipuces.
  • Il faut appliquer des produits antiparasitaires en quantité suffisante, notamment quand il s’agit de sprays (le poil doit être mouillé).

 

Des puces toute l’année, quel que soit le temps à l’extérieur

Les puces survivent essentiellement dans les logements, où les variations de températures sont faibles et il est donc fréquent que des chiens soient porteurs, même en plein hiver.

La contamination vient d’ailleurs rarement d’un autre animal, mais d’un « site d’éclosion » infesté de cocons (dans l’appartement, la maison de campagne, la voiture ...).

 

Traitez aussi la maison pour que le chien soit débarrassé des puces

C’est le point le plus important. Malgré l’application de traitements antipuces sur le corps, un chien attrape en effet de nouvelles puces tous les jours pendant plusieurs semaines : dans son panier, sa niche, sur les tapis, sur les canapés, dans la voiture, ... Grâce aux produits antipuces, elles sont tuées tous les jours, mais il faut parfois plusieurs semaines pour que le chien n’attrape plus de nouvelles puces, à cause de son environnement.

Recherchez tous les lieux possibles d’infestation de puces, dans la maison ainsi qu’à l’extérieur, et traitez-les avec un produit adapté. Quelle que soit la propreté de votre intérieur, les œufs de puces peuvent survivre pendant de longues périodes dans les tapis, les fentes du plancher, etc. Nettoyez aussi le panier de votre chien régulièrement. Passez souvent l’aspirateur et jetez son sac après chaque utilisation.

Il faut utiliser des sprays ou des foggers contenant un adulticide, mais surtout un inhibiteur de croissance des œufs et larves, et traiter l’ensemble des pièces conformément aux indications du fabricant.

Ces produits étant antiacariens, le traitement profitera aussi aux individus et animaux allergiques à la poussière de maison !

Il ne faudra pas oublier de traiter avec les mêmes produits antipuces la voiture, le bureau, la maison de campagne... et tous les lieux fréquentés régulièrement ou occasionnellement, où le chien sera susceptible d'attraper des puces à nouveau.

En cas de risque important de récidive (maisons difficiles à traiter, chiens vivant à la campagne, nombreux animaux, ....), on pourra traiter l’environnement tous les 6 mois. C’est, en effet, la durée de rémanence de ces antiparasitaires dans les locaux.

Malgré les apparences, l'infestation de puces n’est pas un problème facile à résoudre, et la prévention est encore et toujours le meilleur des remèdes.