L'épilepsie du chien

L’épilepsie est une crise convulsive répétée, due à une activité électrique anormale et excessive dans le cerveau de l’animal. Les signes sont assez visibles et reconnaissables. Il est important de consulter un vétérinaire si les crises d’épilepsie de votre chien sont fréquentes ou longues.

Votre vétérinaire ne pourra assister que rarement à une crise d’épilepsie de chien car heureusement ces crises ne durent pas très longtemps. Votre sens de l’observation lui sera donc d’un grand secours lors de la consultation pour analyser les symptômes,déterminer le type d’épilepsie dont le chien est atteint, et quels soins seront nécessaires. En effet, il existedeux grands types d’épilepsie chez le chien. Qui plus est, les crises se décomposent en 3 phases qui sont souvent difficiles à discerner et à décrire. Les descriptions suivantes vous aideront dans vos observations et vos commentaires au vétérinaire. Et sans doute aussi pour vous rassurer la plupart du temps.

Lestrois phases d’une crise d’épilepsie du chien peuvent se décomposer de la façon suivante :

La première phase qui précède la crise d’épilepsie

  • Le chien se lèche les babine et/ou se promène sans raison apparente
  • Le chien salive beaucoup, urine ou vomit
  • Le chien montre des signes de stress : aboiements, pleurs, isolement ou fuite, demandes de caresses…

La deuxième phase de la crise, dite convulsive

  • Le chien a des convulsions et c’est sans doute le moment le plus impressionnant pour la majorité des propriétaires. Les muscles se raidissent, le chien peut tomber par terre, ses pattes étant très tendues et la tête rejetée en arrière. Vous pouvez aussi remarquer chez lui des contractions et des mouvements de pédalage.
  • Autres signes possibles : tremblements, vomissements, aboiements ou gémissements, salivation, respiration rapide et difficile et parfois leur langue peut bleuir.

La troisième phase qui suit la crise d’épilepsie

La crise étant passée, le chien demeure souvent immobile au sol dans un premier temps, puis il essayera de se relever plus ou moins vite et avec plus ou moins de succès. Des modifications de son comportement pourront ensuite se remarquer pendant un laps de temps qui ira de quelques minutes à plusieurs jours. Par exemple :

  • Démarche mal assurée
  • Grande envie de manger et de boire
  • Difficultés à contrôler ses mouvements
  • Faiblesse générale
  • Parfois une cécité passagère

Les deux types d’épilepsie chez le chien

L’épilepsie dite « primaire »

On parle d’ « épilepsie primaire » caslorsque le chien ne présente par ailleurs aucune cause identifiée pour être affecté d’épilepsie. Dans ce cas, le chien est en bonne santé générale, il ne montre aucune prédisposition particulière et ce n’est qu’en étant témoin d’une crise d’épilepsie de sa part que l’on s’en rend compte. C’est dans ce cas particulier que les observations précises du propriétaire seront un atout pour le vétérinaire dans son diagnostic et dans le traitement le cas échéant.

N’importe quelle race de chien peut être affectée par l’épilepsie mais il existe des races qui sont génétiquement plus exposées : Beagle, Boxer, Berger Allemand, Teckel, Caniche, Labrador… Pour plus d’informations interrogez votre vétérinaire sur les risques spécifiques de certaines races.

L’épilepsie dite « secondaire »

Dans ce casd’épilepsie secondaire, la cause est à rechercher dans des problèmes de santé sous-jacents qui vont expliquer les crises. Votre vétérinaire pourra alors réaliser des tests pour rechercher ces causes et prescrire le traitement adapté.

Parmi lesproblèmes courants pouvant provoquerdes crises d’épilepsie chez le chien, citons :

  • Certaines infections
  • Des problèmes rénaux
  • Les traumatismes crâniens ou les tumeurs cérébrales
  • Certaines intoxications à des produits chimiques…

A la différence de l’épilepsie primaire, dans ces derniers cas le vétérinaire pourra soigner la cause même de l’épilepsie.

Diagnostiquer l’épilepsie du chien

Tout diagnostic commencera par une analyse sanguine pour vérifier la présence d’une infection, le dysfonctionnement des reins ou du foie, une hypoglycémie… Votre vétérinaire pourra aussi avoir recours à une IRM, un scanner ou un électro-encéphalogramme pour vérifier l’état et l’activité du cerveau.

Si aucune anomalie n’est détectée après ces examens,l’épilepsie primaire sera sans doute diagnostiquée chez votre chien.

Existe-t-il des traitements contre l’épilepsie chez le chien ?

Autant l’épilepsie secondaire peut être soignée en traitant sa cause, autant l’épilepsie primaire ne peut pas l’être. Mais votre chien peut parfaitement vivre de longues années avec une épilepsie, à la condition que vous la contrôliez, avec l’aide de votre vétérinaire.

Live Chat
Accepter les cookies
close
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de mesurer l’audience de notre site et de vous proposer des services et du contenu adaptés à vos centres d’intérêts. Pour plus d’informations, ou pour changer vos préférences de cookies cliquez sur en savoir plus.