LE DIABÈTE SUCRÉ CHEZ LE CHIEN

Le diabète sucré chez le chien : symptômes

Le chien peut être affecté par deux types différents de diabète : le diabète insipide et le diabète sucré. Ils sont d’origines différentes, même s’ils résultent aussi bien l’un que l’autre d’un défaut de sécrétion d’une hormone. Nous parlerons ici du diabète sucré qui est le plus fréquemment rencontré.

Le diabète sucré se caractérise par une augmentation de la concentration de glucose dans le sang à la suite d’une défaillance (lésion) du pancréas. Le pancréas est en effet chargé de produite l’insuline, une hormone qui aide l’organisme à assimiler le sucre présent dans le sang. Sans insuline l’organisme puise dans les réserves de graisse du corps, à la recherche de carburant, alors que le sucre du sang passe dans les urines sans être utilisé. Mais le taux de sucre se maintient à des niveaux trop élevés dans le sang. C’est ce qu’on appelle l’hyperglycémie, typique du chien atteint de diabète.

Quels sont les symptômes du diabète chez le chien ?

Le propriétaire d’un chien peut se douter de la présence du diabète sucré lorsque son chien boit et urine plus que d’habitude. Un autre signe visible : le chien mange avec appétit et pourtant il maigrit malgré tout.

On peut observer aussi des signes divers : abattement du chien, possible apparition d’une cataracte, voire acidose métabolique avec vomissement et troubles de la respiration. A ce stade la maladie est à traiter en urgence, avec comme objectif de rééquilibrer notamment la concentration de sucre dans le sang.

Les conséquences du diabète canin

Quelles conséquences peut avoir le diabète canin ? Le diabète sucré peut aussi entrainer d’autres pathologies comme de l’insuffisance rénale ou des infections urinaires par exemple que l’on peut découvrir car le chien n’urine qu’avec difficulté et douleurs, ou que vous trouvez des traces de sang dans ses urines.

Chacun de ces signes doit être signalé à votre vétérinaire qui pourra pratiquer des analyses de sang à intervalles réguliers pour vérifier la concentration de sucre et son évolution.

Comment soigner le diabète sucré chez le chien ?

Tout va dépendre du stade où en est la maladie. Plus elle est détectée tôt, moins il sera difficile de la contrôler.

Si le diabète sucré est pris en charge à un stade précoce de son évolution il suffira presque toujours d’adapter le régime alimentaire du chien, en lui proposant des aliments riches en protéines très digestes et de haute qualité, ainsi que de fibres, et pauvre en sucres dits rapides.

Si le diabète sucré est déjà à un stade plus avancé, le vétérinaire prescrira des injections quotidiennes d’insuline pour aider l’organisme à équilibrer le taux de sucre dans le sang en favorisant son absorption. Il s’agit d’un traitement plus énergique afin de limiter les détériorations causées par le diabète, sur d’autres organes ou fonctions.

Il est important que le vétérinaire suive précisément l’évolution du traitement car il lui faudra doser finement les injections d’insuline. En effet un excès ou un défaut de dosage auront des effets néfastes ou ne corrigeront pas le problème.

Le propriétaire est mis à contribution par la mesure quotidienne de différents indicateurs de l’urine grâce à des réactifs qui lui indiqueront la dose idéale d’insuline à administrer, en fonction de l’état réel du chien.

Ce traitement à base d’injections est ensuite prévu pour durer toute la vie du chien, en veillant toujours de procéder à des analyses régulières afin de contrôler les dosages. C’est un geste quotidien contraignant, mais les résultats sont réels et le chien peut mener une vie quasiment normale.

Quasiment car il lui faudra aussi que vous lui proposiez en complément du traitement, une alimentation très adaptée.

Veiller aussi à ce que votre chien diabétique sous insuline ne fasse par d’efforts trop violents car cela peut le conduire à un état d’hypoglycémie qui posera aussi des problèmes.

Certains chiens sont-ils prédisposés ?

Il n’est pas certain que des races de chiens en particulier soient prédisposées au diabète sucré, même s’il semble que les petites races le soient un peu plus.

En revanche, les chiens en surpoids ou ne faisant que peu d’exercices physiques et les chiennes âgées d’environ 6 ou 7 ans semblent plus exposés au diabète canin, ainsi que les chiens suivant certains traitements médicamenteux longs.

Live Chat
Accepter les cookies
close
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de mesurer l’audience de notre site et de vous proposer des services et du contenu adaptés à vos centres d’intérêts. Pour plus d’informations, ou pour changer vos préférences de cookies cliquez sur en savoir plus.