LES PERTES DE POILS OU PELADE CHEZ LE CHAT

Une perte de poils anormale par exemple peut être le signe d’une maladie ou d’un problème de comportement.

Le pelage de votre chat est un des indicateurs de la santé de l’animal et vous devez régulièrement l’inspecter, par exemple à l’occasion d’un retour d’escapade à l’extérieur, d’un brossage ou d’un bain.

Une perte de poils anormale peut être le signe d’une maladie ou d’un problème de comportement chez votre chat.

Le chat perd des poils en permanence et mue deux fois par an pour remplacer son pelage et l’adapter à la saison qui arrive, soit chaude, soit froide. Pendant ces périodes, de grosses quantités de poils de votre chat tombent mais il n’y a pas lieu de s’inquiéter, c’est un phénomène naturel.

La bonne santé du poil dépend beaucoup de l’alimentation du chat et en particulier de l’apport régulier en protéines, en vitamines A et en acides gras poly-insaturés. De même que des apports en eau.


De nombreuses maladies du chat présentent la perte de poils parmi leurs symptômes.

Cela peut être une perte généralisée, ou localisée sur une partie du corps.

Pour affiner le diagnostic il faudra observer s’il s’agit d’une perte de poils dite primitive, c'est-à-dire lorsque l’intégrité du poil est en cause, ou bien secondaire, c’est-à-dire lorsque la chute du poil est la conséquence d’un autre phénomène (léchage, grattage…).


Une allergie alimentaire peut être un facteur de la perte de poils chez le chat, qui se manifeste souvent par des dépilations, des démangeaisons et des plaques rouges. D’autres allergies fréquentes concernent la salive de puce, les acariens de poussière de maison, les pollens, qui provoquent les mêmes types de réactions cutanées, parfois violentes.


La teigne du chat par exemple se développe en attaquant directement le poil de l’animal. Il s’agit d’un champignon qui se nourrit de la kératine du poil. Le chat présente des zones du corps où les poils ont disparu pour laisser place à des rougeurs recouvertes de pellicules. C’est une maladie fréquente très contagieuse y compris pour l’homme et difficile à combattre, car les spores du champignon sont très résistants dans l’environnement.

A noter qu’un chat peut être porteur de la maladie sans en développer les symptômes, mais tout en étant restant contagieux.


Il existe plusieurs parasites plus ou moins fréquents responsables de pertes de poils secondaires.

La gale du corps et la gale auriculaire du chat, dues à des acariens, provoquent des démangeaisons intenses qui amènent l’animale chat à se gratter, souvent de façon localisée. Cela peut provoquer l’arrachage des poils, des irritations, jusqu’à des blessures qui s’infectent parfois. Autre cause de pertes de poils secondaires, la Dermatite par Allergie aux Piqûres de Puces (DAPP).

Il s’agit d’une allergie à la salive des puces qui peut provoquer des crises de léchage et de grattage incontrôlées, parfois jusqu'au sang. Il résulte de ces crises, l'arrachage et la perte des poils, sur les cuisses ou la croupe de votre chat.


Le stress chez le chat peut être à l’origine de pertes de poils.

Un chat inquiet, hypersensible, angoissé, aura tendance, entre autres manifestations, à se lécher les flancs ou le ventre.

Si cette habitude s’installe dans le temps, lses séances de léchage de votre chat vont provoquer l’arrachage des poils, l’irritation de la peau, l’apparition de plaques rouges suintantes, qui pourront parfois sd’infecter.


Les hormones contrôlent la pousse du poil. Ainsi lors de déséquilibres hormonaux, il arrive que l’on observe des troubles cutanés sous la forme de perte de poils caractéristique : perte très étendue sur le flanc et le dos, souvent symétrique à gauche et à droite, accompagnée d’une modification de l’aspect de la peau. Ces maladies frappent assez rarement le chat.


Nous le constatons, les causes de la pelade ou perte de poils chez le chat, sont variées. C’est pour cela que les traitements le sont aussi.

Il pourra s’agir dans certains cas d’appliquer des produits antiparasitaires externes, dans d’autres, des recommandations et restrictions alimentaires et d’autres encore qui nécessiteront des traitements comportementaux.

Un problème de pelage ou de peau est toujours grave tant par sa cause elle-même que par ses possibles complications s’il n’est pas traité rapidement.

Votre vétérinaire saura identifier les causes de la pelade et prescrire le bon traitement. D’autant plus rapidement et efficacement que vous aurez su détecter tôt les signes d’alertes et les changements de comportement de votre chat.

Live Chat
======================================================================================================================================================================================================================================================================================================= 2510 - VersaTag - Sécurisé ======================================================================================================================================================================================================================================================================================================= Accepter les cookies
close
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de mesurer l’audience de notre site et de vous proposer des services et du contenu adaptés à vos centres d’intérêts. Pour plus d’informations, ou pour changer vos préférences de cookies cliquez sur en savoir plus.