Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Leur Bien-être, Notre Passion.
Singapura

Singapura

Le Singapura ressemble à petit Abyssin. Sa tête est ronde, avec une cassure nette au niveau des moustaches et un museau court et large. Les oreilles larges sont profondément creusées. Les grands yeux en amande sont légèrement obliques et restent grand ouverts. Bien qu’il s’agisse d’un petit chat, le corps et massif et musclé. La queue est fine avec une extrémité arrondie. Le pelage est court et lisse, avec des bandes de noir, brun ou ivoire sur chaque poil. Les poils sont plus foncés sur le dos, la queue et les membres. La poitrine et le ventre sont d’une couleur ivoire clair. Les yeux sont noisette, verts ou jaunes, soulignés de noir.

Bon à savoir
  • Un chat joueur et curieux
  • Un chat amical mais indépendant
  • Un chat relativement extraverti
  • Un chat fin et élégant
  • Toilettage hebdomadaire suffisant
  • Peu importe
  • A besoin de sortir
  • Peut nécessiter un temps d'adaptation avant de vivre avec des enfants
Le chat Singapura regarde à la souris et veut jouer

Personnalité

Le Singapura est un chat affectueux et amical mais contrairement à ses homologues orientaux, il a une voix douce et est plus réservé. Le Singapura aime la compagnie humaine et apprécie de se lover sur les genoux ou les épaules de son propriétaire. Il semble aimer la chaleur. Il préfère s’installer en hauteur et trouvera souvent un endroit stratégique, comme le haut de la bibliothèque ou de l'armoire. Actif et vif, il reste joueur toute sa vie. Il apprend rapidement et c’est un chat curieux et malicieux.

Le chat Singapura est allongé sur un tapis

Origine

Pays d’origine : Singapour

Le Singapura vient de Singapour et son nom signifie "ville du Lion", le nom malais de l'île. Il est également appelé le "chat d'égout" en raison de sa propension à dormir dans les égouts et à vivre dans les gouttières. Son petit format viendrait aussi de ce mode de vie : le Singapura est en effet le plus petit chat de race au monde. On suppose que la race existe depuis environ 300 ans : elle se serait formée par croisements entre les chats sauvages locaux et des chats du monde entier, arrivés à Singapour sur les bateaux. Les autorités considéraient ce chat comme indésirable et le tuaient. En 1974, le massacre a été tellement important que seuls trois chats ont survécu. Ces chats ont été exportés en Amérique, avec un quatrième individu découvert en 1980. La race actuelle descend de ces quatre chats. Le premier Singapura a été importé en Grande-Bretagne en 1989 et la popularité de cette race augmente rapidement.