Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Leur Bien-être, Notre Passion.
Chat des forêts norvégiennes

Chat des forêts norvégiennes

Le Chat des forêts norvégiennes est plus gros que la plupart des chats. C’est une race élégant, avec un poil semi-long (un peu plus court en été). Le corps est long, musclé et puissant, avec un squelette solide. Les membres sont longs et la queue très fournie. La longue tête triangulaire a un profil droit, les oreilles sont portées haut et leurs extrémités sont touffues. Un pelage lisse et brillant recouvre le sous-poil laineux, qui est imperméable. Quand le pelage est complet, le chat présente une collerette, un plastron, une culotte et même des touffes de poils entre les doigts. Le Norvégien peut être de n’importe quelle couleur sauf chocolat, lilas ou comme le Siamois. Des marques blanches peuvent être présentes sur les pieds, la poitrine, le ventre ou la face. La couleur des yeux est variable.

Bon à savoir
  • Un chat très actif et attentif à tout
  • Un chat sociable et proche de l'homme
  • Un chat discret
  • Un chat massif et imposant
  • Toilettage quotidien nécessaire
  • Chat d'extérieur
  • Peut nécessiter un temps d'adaptation avant de vivre avec des enfants
Le chat norvégien de forêt se tient dans la cour

Personnalité

Le Chat des forêts norvégiennes adore les gens et recherche leur compagnie. Il est parfois très demandeur d'affection, même s’il paraît aussi indépendant. Habitué à vivre à l'extérieur, ce chat aime vagabonder et chasser. C’est aussi un excellent grimpeur. Extrêmement affectueux et joueur, il peut faire un compagnon très gratifiant. Ce chat se développe lentement ; la maturité n'est généralement pas acquise avant l’âge de quatre ans.

Le chat des forêts norvégiennes grimpe à l'arbre

Origine

Pays d’origine: Scandinavie

Autres noms: Norvégien, Chat des bois norvégiens

Le Chat des forêts norvégiennes est probablement issu de croisements entre des chats à poils courts ramenés de Grande-Bretagne par les Vikings et des chats à poil long importés en Scandinavie par les croisés. Des chats de ferme et des chats sauvages locaux auraient aussi participé au lignage. Le fait que la race se soit développée dans le nord glacé de la Scandinavie implique une bonne adaptation aux hivers froids ; ce chat est robuste et résistant.

Sa bonne adaptation au climat est surtout due au pelage double, qui du vent et de la neige, et sèche rapidement. La race a d'abord été reconnue en Norvège en 1930 et sa 1ère apparition dans une exposition féline date de 1938. Les chats des forêts norvégiennes n'ont été exportés de Norvège que dans les années 1970.