Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Leur Bien-être, Notre Passion.
Terre-Neuve

Terre-Neuve

On peut décrire le Terre-Neuve comme un gentil géant. Son squelette comme son pelage sont grands et lourds. Le chiot ressemble à un ours en peluche mais cette période ne dure pas longtemps car le Terre-Neuve grandit très vite. Le pelage peut être noir, brun ou blanc et noir (Landseer). À l’âge adulte, la taille et le poids moyens du Terre-Neuve sont respectivement de 71 cm et 64-69 kg pour les mâles et de 66 cm et 50-54,5 kg pour les femelles.

Bon à savoir
  • Chien adapté à un propriétaire ayant beaucoup d'expérience
  • Education requise
  • Apprécie les promenades actives
  • Apprécie de marcher une heure par jour
  • Chien géant
  • Bave beaucoup
  • Nécessite d'être entretenu tous les jours
  • Race non hypoallergénique
  • Chien calme
  • Un chien de garde : aboie, alerte et protège physiquement
  • Très amical avec les autres animaux
  • Un super chien de famille
Terre-Neuve est debout dans la forêt

Personnalité

Le Terre-Neuve est docile et gentil. Il fait un chien de compagnie fantastique et s’entend bien avec les hommes et les autres animaux. Son instinct le pousse à vouloir sauver des vies, ce qui peut être gênant quand il essaye constamment de vous tirer hors de l’eau ! Extraverti, il profite de la vie et il est considéré comme faisant partie des chiens les plus amicaux.

Chiot brun de Terre-Neuve regarde vers l'avant

Origine

Il est presque certain que le Terre-Neuve ne vient pas de l’île de Terre-Neuve. Cependant, au XVe siècle, les gens vivant sur cette île avaient des chiens-loups. qui étaient utilisés pour la chasse, le rapport et le transport. Lorsque les Européens ont colonisé l’île, seuls les chiens les plus utiles et les plus obéissants furent gardés. Ces chiens ont été croisés avec d’autres, amenés par des commerçants ; les chiots issus de ces croisements ont dû se débrouiller seuls. Au fil du temps, un chien ressemblant au Terre-Neuve actuel a commencé à apparaître. Au début du XVIIIe siècle, les populations européennes ont eu vent de ces chiens extraordinaires qui pouvaient tirer de lourdes charges et aider les pêcheurs. Des programmes de sélecction ont alors été mis en route.