Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.
Leur Bien-être, Notre Passion.
Cavalier King Charles

Cavalier King Charles

Le Cavalier King Charles est un petit épagneul avec un museau court mais bien marqué, de grands yeux marrons et une robe soyeuse ; elle peut être noire et feu, rouge rubis, rouge et blanche (Blenheim)ou tricolore (marques de couleur châtaigne sur un fond blanc nacré). Le mâle adulte mesure environ 30 à 33 cm et pèse entre 5,5 et 8 kg.

Bon à savoir
  • Chien adapté à un propriétaire ayant beaucoup d'expérience
  • Education basique requise
  • Apprécie les balades tranquilles
  • Apprécie de marcher une heure par jour
  • Petit chien
  • Bave très peu
  • Nécessite d'être entretenu un jour sur deux
  • Race non hypoallergénique
  • Chien bavard et vocal
  • Un chien de garde, qui aboie et alerte
  • Très amical avec les autres animaux
  • Un super chien de famille
Cavalier King Charles Spaniel entre les mains du propriétaire

Personnalité

C'est un chien de compagnie affectueux et peu exigeant, qui convient parfaitement aux enfants et aux personnes âgée actives. Il n'aboie pas de façon excessive mais vous préviendra de la présence de toute personne étrangère. Ce n'est pas un chien de garde car il fait un chaleureux accueil à la plupart des gens. Le Cavalier s'entend avec tout le monde, même avec les chats et les autres animaux de compagnie. Relativement petit et facile à vivre, c'est un compagnon de voyage idéal.

Cavalier King Charles Spaniel sur le terrain

Origine

Le Cavalier King Charles descend des petits épagneuls représentés sur les tableaux des peintres des 16e, 17e et 18e siècles, comme Le Titien et Gainsborough. C'était un chien de compagnie très apprécié des femmes et il leur réchauffait les genoux. Le roi Charles II aimait tellement ses chiens qu'il ne s'en séparait jamais. Vers 1800, la variété au nez retroussé est devenue très populaire et l'épagneul d'origine a presque disparu. Seul le Duc de Marlborough en a conservé une lignée qu'il élevait au château de Blenheim. En 1926, un américain, Roswell Eldrige, tenta de faire renaître le Cavalier tel qu'il était à l'origine en offrant une récompense pour tout chien ressemblant aux portraits de l'époque. Une récompense alors substantielle de 25 £ a été remise lors de l'exposition canine de la Crufts.