LES ŒDÈMES CHEZ LE CHIEN : ŒDÈME DE QUINCKE, ŒDÈME PULMONAIRE ŒDÈME DE LA PATTE

Chez le chien il existe quatre types d’œdèmes plus ou moins courants. Quelle que soit la cause de l’œdème, il faut être vigilant et réactif.

L’œdème chez le chien n’est pas une maladie à proprement parler mais plutôt la réaction du corps à une agression. Chez le chien il existe quatre types d’œdèmes plus ou moins courants. Quelle que soit la cause de l’œdème, il faut être vigilant et réactif.

La définition exacte de l’œdème chez le chien est une accumulation de sérum dans le ou les tissus concernés. Cette accumulation peut être plus ou moins importante, elle est anormale, et elle entraîne un gonflement parfois très important des tissus. A l’exception de l’œdème pulmonaire.

Les différents types d’œdèmes chez le chien

Les œdèmes les plus fréquents sont les suivants :

  • L’œdème de Quincke qui est sans doute le plus inquiétant car il se caractérise par la tête du chien qui enfle ;
  • L’œdème dit de la patte, qui survient lors de piqûres d’insectes ou morsures de serpents, ou bien si le chien a un problème de circulation sanguine (compression par exemple) ;
  • L’œdème dit postopératoire, lorsque les tissus environnant la plaie gonflent, en général au début de la cicatrisation. C’est une réaction inflammatoire ;
  • L’œdème pulmonaire enfin, qui est le moins spectaculaire visuellement au premier abord car il ne se voit pas. Il se rencontre lors de problèmes circulatoires dans les poumons du chien.
  • Dans ce cas, les alvéoles des poumons se remplissent de liquide empêchant leur bon fonctionnement.

Un œdème est assez impressionnant chez le chien, comme chez les humains, car le gonflement est parfois très important.

Ce gonflement est donc dû à un afflux de sérum, un des composants du sang, dans une partie du corps du chien, en réaction à une agression, à un déséquilibre… Le sérum dans ces cas déborde littéralement des vaisseaux sanguins et s’insinue entre les cellules des tissus à « protéger ».

Si votre chien se fait opérer, le vétérinaire vous préviendra des risques d’œdème afin que vous ne vous inquiétiez pas. Malgré tout, si l’œdème dure trop longtemps ou qu’il handicape trop le chien, le vétérinaire pourra prévoir un traitement adapté.

Le traitement de l’œdème chez le chien

Le traitement de l’œdème commence par vous ! En effet, dès que vous constatez un gonflement anormal dans une partie du corps de votre chien ou bien une toux anormale qui pourrait caractériser un œdème pulmonaire, prévenez votre vétérinaire. Avec les premières constatations que vous lui ferez, il pourra sans doute déterminer l’origine de l’œdème et vous conseiller les premiers gestes à faire.

Visite vétérinaire post-œdème pour le chien

Dans le cas d’un œdème de compression, l’objet en cause sera retiré : par exemple un plâtre ou un collier qui serait trop serré, ou une collerette qui serait mal posée. Le vétérinaire pourra prescrire des analyses ou un électrocardiogramme pour déterminer si la cause ne serait pas un problème circulatoire, dans le cas d’un œdème pulmonaire.

Des anti-inflammatoires, des antihistaminiques, des antalgiques et des diurétiques sont traditionnellement utilisés, ensemble ou séparément, selon les cas, pour traiter les œdèmes.

En règle générale, les œdèmes se résorbent assez facilement et ne présentent pas de complications particulières si les mesures de bases sont prises à temps.

La particularité de l’œdème de Quincke

Cet œdème particulier, lui, est à traiter de manière urgente car il peut parfois entraîner la mort du chien.

Il s’agit donc d’une réaction allergique à la suite d’une piqûre, morsure, intoxication chimique… La face du chien se met alors à gonfler, totalement ou pas, de façon très importante : les babines ; les joues, les paupières… Voire même atteindre le cou et occasionner dans ce cas des difficultés respiratoires.

Un traitement à base de corticoïdes ou d’antihistaminiques est le plus souvent entrepris, mais le chien peut dans certains cas être hospitalisé. C’est notamment utile lorsque le chien doit être intubé pour faciliter sa respiration.

Bien que cet œdème de Quincke soit particulièrement impressionnant, ne vous affolez pas et pensez tout de suite au vétérinaire. Plus vous réagirez vite, plus celui-ci pourra traiter le chien dans de bonnes conditions.

Les mêmes causes produisant les mêmes effets, les œdèmes peuvent réapparaitre si le chien est exposé aux mêmes facteurs. Soyez vigilants en particulier aux allergies auxquelles votre chien sera sans doute exposé toute sa vie.

Live Chat
Accepter les cookies
close
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de mesurer l’audience de notre site et de vous proposer des services et du contenu adaptés à vos centres d’intérêts. Pour plus d’informations, ou pour changer vos préférences de cookies cliquez sur en savoir plus.