L’OBÉSITÉ CHEZ LE CHIEN

Comme chez l’homme, l’obésité chez le chien peut avoir des conséquences sérieuses sur la santé.

Les chiens souffrent de plus en plus du mal de la surcharge pondérale ou de l'obésité. Comme chez l'homme cette maladie a des conséquences pouvant être importante sur la santé de votre chien.

Définition de l'obésité

L'obésité est une maladie, elle équivaut à une surcharge de poids de 15% par rapport au poids idéal.

Origine de l'obésité chez le chien

C'est la masse grasse accumulée quand le chien consomme plus de calories qu'il n'en dépense ce qui fait augmenter son poids. On peut identifier différentes causes à cette prise de poids : des causes sans rapport avec l'alimentation et bien sûr des causes liées à ce que le chien mange.

Dans les causes non alimentaires de l’obésité, on trouve tout ce qui fait baisser les besoins énergétiques du chien : une baisse d'activité ou de manière générale, le manque d'exercice, la stérilisation ou l'âge (les besoins en calories diminuent quand le chien vieillit). De plus, certaines races comme le Labrador ou le Cavalier King Charles auront naturellement tendance à prendre du poids.

Attention, l'obésité peut être due à une maladie hormonale (diabète, hypothyroïdie) et certains médicaments peuvent favoriser l'appétit et donc la prise de poids du chien (antiépileptiques, corticoïdes).

Dans les causes alimentaires de l’obésité se trouve tout ce qui fait que le chien consomme trop de calories : la nourriture à volonté ou une alimentation non équilibrée. On n’y pense pas forcément, mais les friandises, souvent très riches en graisses ou en sucres constituent également une cause d'obésité. Un biscuit donné à un chien de 10kg vaut un hamburger pour nous !

Conséquences

Il faut avant tout retenir que l'obésité diminue l'espérance de vie de votre chien (jusqu'à 2 ans) et ne contribue pas à son bien-être.

En effet, un chien obèse aura plus souvent des problèmes locomoteurs, cardiaques, de digestion (la constipation et des flatulences) mais résistera également moins bien aux infections et sera plus sujet aux tumeurs. De plus, l'obésité peut aggraver les problèmes d'arthrose à cause du poids qui appuie sur les articulations, mais aussi les troubles respiratoires et cardiaques de votre chien. Pour finir, l'obésité peut faire apparaître des maladies comme le diabète sucré.

Reconnaître l'obésité chez votre chien

Les chiens obèses se ressemblent souvent. D'abord ils sont « tout ronds » et gourmands, mais surtout ils s'essoufflent vite, marchent plus lentement et éprouvent des difficultés à courir, ils n'aiment plus les activités physiques et supportent mal la chaleur.

En réalité, il est assez simple de reconnaître l'obésité chez le chien (le plus dur étant de l'admettre). Les standards de poids de la race peuvent vous aider, mais ils ne constituent pas une règle, certains chiens sont plus grands ou plus petit que le standard de la race, c'est normal.

Une technique simple, et utilisée par les vétérinaires, existe. Elle consiste tout simplement à rechercher les masses grasses sur la silhouette du chien :

  • observation de la silhouette du chien de profil et du dessus : chez un chien au poids idéal, la « taille » du chien doit pouvoir être distinguée et de même qu'il faut apercevoir les 3 dernières côtes. Bien entendu la taille est plus ou moins marquée en fonction des races (le lévrier, par exemple, a le ventre beaucoup plus creusé que le bouledogue!).
  • palpation des côtes, du poitrail et du ventre : faites glisser les mains, sans appuyer, sur le côté du thorax de votre chien. Si vous ne sentez pas les côtes même en appuyant il est probablement obèse. En temps normal vous devez pouvoir compter les côtes de votre chien sans appuyer et sentir une très légère couche de graisse qui couvre les côtes. De même vous pouvez trouver des bourrelets entre les cuisses, à la base de la queue et au niveau du poitrail de votre chien. Ce sont également des signes de surpoids et parfois d'obésité (quand ils sont très importants).

Apprenez à utiliser cette technique et entraînez-vous une ou deux fois. Si votre animal est obèse elle vous sera très utile pour surveiller son régime et aussi pour savoir quand il est arrivé à son poids idéal. Si votre animal n'est pas obèse vous aurez l'œil exercé et vous vous rendrez compte rapidement s'il prend du poids. Pour vous aider, Purina a créé et met à votre disposition une échelle en image pour évaluer le statut de votre chien (site internet ou au cabinet de votre vétérinaire).

Comment faire pour que mon chien maigrisse?

Voici une idée de ce qu'il faut faire pour que votre chien maigrisse :


Il faut d'abord déterminer à peu près le poids idéal de votre chien (poids adulte avant la stérilisation, ou poids avant qu'il ne commence à grossir, poids du standard de la race...). Le protocole d'amaigrissement est strict. Votre chien doit recevoir, pour maigrir, 40 à 60% de l'apport qu'il recevrait s'il était à son poids idéal.

Il est plutôt conseillé pour arriver à ce niveau de nourriture de le faire par étape, en diminuant la ration toutes les 2 à 3 semaines.

Calculez la quantité de nourriture à distribuer chaque jour à votre chien et préparez-la le matin, le chien ne recevra rien d'autre dans la journée que ce qui a été préparé le matin.

Si les quantités de nourriture distribuées vous paraissent insuffisantes (et ce sera surement le cas), il faut utiliser une alimentation spéciale amaigrissement (plus riche en fibres et protéines mais aussi moins riche en graisses). Une ration de croquettes plus riche en fibre peut être beaucoup plus volumineuse même si elle apporte moins de calories.


Il est conseillé d'ajouter des légumes ou d'utiliser une alimentation humide (c'est toujours le même principe : le chien a l'impression d'en avoir plus dans la gamelle et donc dans le ventre). De même vous pouvez lui servir plus de repas dans la journée : 3 à 4 repas c'est l'idéal. Attention, même s'il y a plus de repas la quantité pour la journée entière reste la même! La dernière astuce serait de ralentir la prise alimentaire de votre chien. A vous de jouer d'imagination pour le forcer à manger moins vite, un simple verre dans la gamelle peut ralentir un petit chien. Moins il mangera vite, mieux il sera rassasié à la fin de son repas.

Pour respecter la quantité de calories donnée par jour le chien ne doit plus recevoir de friandises. C'est vraiment important. Si vous voulez absolument en donner, utilisez des friandises pauvres en calories (morceaux de pommes ou de légumes) ou des croquettes piochées dans sa dose journalière de nourriture. Pour réussir le régime de votre chien, pensez à informer toute la famille des règles à suivre mais aussi vos voisins et amis qui vous rendent visite et surveillez régulièrement la silhouette et le poids de votre chien (la pesée peut se faire gratuitement chez votre vétérinaire). Il doit maigrir tout au long de son régime (environ 1 à 2% de son poids par semaine).

N'oubliez pas, et c'est un conseil très général, qu'il faut faire une transition quand on change l'alimentation d'un animal. Pour cela mélangez l'ancienne alimentation et la nouvelle pendant une semaine (en augmentant la part de la nouvelle et diminuant la part de l'ancienne au fur et à mesure).


Il sert à augmenter les dépenses énergétiques et éviter que le chien ne perde ses muscles au cours du régime. Il est conseillé d'augmenter progressivement l'activité physique, pas de footing d'1h le premier jour du régime ! Laissez votre chien s'habituer à faire de l'exercice. En général, une marche rapide de 30 minutes ou deux fois 15 minutes par jour est conseillée, au minimum. Vous pouvez aussi l'emmener nager, surtout si votre chien souffre de douleurs articulaires.

Prévention de l'obésité : mieux vaut empêcher le chien de devenir gros !

Pensez toujours qu'il est plus simple de diminuer la ration ou de passer à une alimentation allégée que de faire maigrir un chien obèse. Quand en cas de stérilisation (pour des raisons médicales ou de convenance) ou quand il y a une baisse d'activité physique, diminuez la ration de votre chien de 20% ou changez son alimentation pour une alimentation allégée (« light » ou pour » animaux stérilisés »).

Évitez les grignotages du chien pendant vos repas, ce sont souvent eux qui favorisent l'obésité. Quand on sait qu'un chiot en surpoids a plus de risque de devenir obèse à l'âge adulte et qu'un morceau de fromage pour chiot de 5 kg vaut un fromage entier pour un humain, il est préférable de commencer la prévention dès le plus jeune âge.

Bien sur, vous pouvez toujours donner des friandises pour chien à votre compagnon pour le récompenser d'un acte héroïque ou pour son éducation en pensant à diminuer d'autant la ration journalière et en évitant d'en donner plus d'une par jour.

Si votre chien ne finit pas sa gamelle, alors que vous respectez les quantités indiquées sur le paquet, ne vous inquiétez que s'il est trop maigre (toutes les côtes sont visibles et on ne sent aucune graisse lorsque vous faites glisser vos mains sur ses côtes) ou s'il commence à maigrir. Sinon, c'est juste que vous avez un chien qui régule très bien son alimentation !

Conclusion:

Ne restez pas seul, l'obésité du chien n'est pas une fatalité ! Il existe une multitude de solutions. Consultez votre vétérinaire, il vous indiquera si votre chien est obèse, la démarche à suivre et quelle alimentation est la mieux adaptée à son cas. Il est toujours plus simple d'atteindre le poids idéal quand on est suivi et entouré ! Il apportera des réponses aux questions qui vous inquiètent et vous conseillera en cas de difficulté. De même il vous dira que faire quand votre chien aura atteint son poids idéal.

Live Chat
Accepter les cookies
close
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de mesurer l’audience de notre site et de vous proposer des services et du contenu adaptés à vos centres d’intérêts. Pour plus d’informations, ou pour changer vos préférences de cookies cliquez sur en savoir plus.