LES CHIENS ET LE FROID

Des précautions sont à prendre pendant les périodes de grand froid.

L’hiver, surtout dans les régions rigoureuses, doit vous amener à prendre certaines précautions avec votre chien : protection, alimentation, soins.

Tout d’abord sachez que toutes les races de chiens ne sont pas égales devant le froid. Certaines sont bien préparées grâce à leur pelage ou leur métabolisme.

D’autres au contraire n’ont pas de prédispositions particulières et devront être particulièrement surveillées et protégées.

  • Les chiens vivant à l’extérieur ou sortant fréquemment au froid ont généralement de plus gros besoins nutritifs car ils doivent produire l’énergie leur permettant de supporter le froid. Cela ne signifie pas que vous devez le nourrir plus mais que vous devez lui proposer une alimentation riche.
  • Les chiens vivant principalement à l’intérieur ont des besoins nutritifs moindres pour se maintenir en bonne condition physique que les chiens passant beaucoup de temps dehors.
  • La niche d’un chien vivant à l’extérieur doit être isolée, surélevée, étanche et à l’abri des vents dominants. Elle doit être suffisamment petite pour préserver la chaleur corporelle de l’animal.
  • Lorsque vous revenez d’une promenade dans le froid avec votre chien, retirez la neige ou la glace se trouvant entre ses orteils et ses coussinets et essuyez bien ses pattes, l’humidité résiduelle pouvant provoquer des lésions.
  • Si vous pensez que votre chien a des gelures, ne les frottez pas car cela pourrait les abîmer d’avantage. Des crèmes spéciales peuvent protéger les coussinets des gelures et irritations provoquées par la neige et la glace.
  • Le sel et autres produits de dégivrage déversés sur les trottoirs et les routes peuvent également irriter les coussinets et les faire saigner.
  • Les chiens sont attirés par les antigels qu’ils lèchent quand ils ne sont pas correctement éliminés. L’antigel étant un produit toxique, stockez-le hors de sa portée. Si votre chien en avale, rendez-vous tout de suite chez votre vétérinaire.
  • En rentrant, pensez aussi à le frotter vigoureusement pour bien le sécher. L’humidité peut l’incommoder autant que le froid.

Les races les plus sensibles au froid

Les chiens sont plutôt résistants au froid, sauf rigueur excessive.

Des précautions sont à prendre dans les cas suivants :

  • Les chiens ayant un pelage fin et peu épais : le Chien nu du Mexique, le Chihuahua...
  • Les chiens exclusivement d’intérieur pour lesquels le froid n’est pas contre-indiqué mais vous devrez éviter les chocs thermiques violents intérieur/extérieur.
  • Les chiens sortant d’un toilettage, qui ont donc une protection temporairement affaiblie.
Live Chat
Accepter les cookies
close
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de mesurer l’audience de notre site et de vous proposer des services et du contenu adaptés à vos centres d’intérêts. Pour plus d’informations, ou pour changer vos préférences de cookies cliquez sur en savoir plus.