L'ALIMENTATION D'UN CHAT D'INTÉRIEUR STÉRILISÉ

La principale mise en garde pour un chat d'intérieur est d'éviter de trop le nourrir

Pour un chat, la vie en intérieur et la stérilisation sont deux facteurs à prendre en compte dans son alimentation et ses habitudes de vie. En effet, un chat dans cette situation cumule deux caractéristiques potentiellement à risque pour sa santé. Chat d’intérieur : un risque d’obésité...

La vie en intérieur favorise l’embonpoint du chat, car son activité physique, plus réduite que celle d’un chat ayant accès à l’extérieur, ne lui permet pas de brûler la même quantité d’énergie. Avec pour conséquence un risque d’obésité.

Être le maître ou la maîtresse d’un chat d’intérieur signifie donc surveiller son alimentation et son poids avec attention.

Les besoins alimentaires d’un chat stérilisé

La stérilisation, elle, a trois conséquences pour le chat. Tout d’abord, une fois stérilisé, votre chat peut prendre du poids si son régime n’est pas modifié, car un chat stérilisé n’a plus les mêmes besoins énergétiques. Ensuite, votre chat est davantage exposé à des risques de calculs urinaires plus ou moins sévères. Enfin, la stérilisation rallonge certes son espérance de vie, mais augmente ses chances d’être confronté à des pathologies telles que l’insuffisance rénale chronique ou à des problèmes articulaires plus ou moins handicapants.

La solution : opter pour un régime alimentaire spécifique

Afin qu’il reste en forme malgré tout, vous devez donc penser à une alimentation spécifique pour chats stérilisés :

  • Elle présente des apports en graisse très réduits et de forts apports en protéines.
  • Elle contient des minéraux et un pH permettant de combattre le risque de calculs urinaires.
  • Elle est enrichie en éléments permettant de renforcer l’organisme, en particulier les articulations.

Lorsque votre chat atteint 10 ou 12 ans, c'est-à-dire lorsqu’il devient sénior, pensez à lui proposer une alimentation spécifique sénior qui est riche en protéines facilement digestible, moins riche aussi en phosphore, mais beaucoup plus riche en oligo-éléments et en vitamines (antioxydants).

Importance de l’activité physique

Si l’alimentation est une donnée essentielle à surveiller pour éviter l’embonpoint et les difficultés qu’il entraîne, l’activité physique permet, elle aussi, de contribuer à une meilleure santé. Même en intérieur, il est possible de stimuler votre chat, de lui faire faire de l’exercice. Les accessoires distributeurs de croquettes l’obligent à se dépenser pour manger.

Le jeu (agiter un plumeau, lui lancer une balle...) est une manière non négligeable de le faire bouger.

Il est même possible d’enseigner à votre chat quelques tours (s’asseoir, réaliser des parcours...) qui lui permettront une dépense physique.

Live Chat
Accepter les cookies
close
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de mesurer l’audience de notre site et de vous proposer des services et du contenu adaptés à vos centres d’intérêts. Pour plus d’informations, ou pour changer vos préférences de cookies cliquez sur en savoir plus.