RÉGIMES ALIMENTAIRES SPÉCIAUX

L'alimentation thérapeutique joue un rôle majeur dans la médecine vétérinaire moderne

Au cours des 20 dernières années, de grands progrès ont été accomplis dans le développement d’aliments spécifiques pour les animaux domestiques : aliments élaborés pour le contrôle du poids, pour les systèmes digestifs sensibles, aliments gérant des dysfonctionnements spécifiques (troubles gastro-intestinaux, insuffisances rénales…).

Certaines formules sont conçues pour compléter un traitement pendant une période limitée, d’autres peuvent aider votre chat tout au long de sa vie. Les toutes dernières avancées peuvent même limiter la prise de certains médicaments.

Gestion des problèmes de santé

A l’heure actuelle, il existe des aliments pour chat spécifiquement conçus comme une aide pour lutter contre certains problèmes de santé spécifiques. Les aliments diététiques, ou aliments thérapeutiques, prescrits par les vétérinaires jouent un rôle majeur de soutien thérapeutique à de nombreuses maladies, que ce soit comme seul remède ou en complément du traitement.

Chaque formule fournit un équilibre nutritionnel adapté, tout en répondant à des besoins diététiques spécifiques. Une telle alimentation peut compléter, voire se substituer, à un traitement médical, et ainsi augmenter considérablement l’espérance de vie, en meilleure santé, de votre chat.

Voici la liste des affections pour lesquelles des aliments thérapeutiques peuvent être administrés aux chats :

  • affections cardiaques et hypertension
  • diabète sucré, constipation ou diarrhée
  • dermatites et problèmes cutanés inflammatoires
  • problèmes gastro-intestinaux tels qu’entérites, gastrites et maladies inflammatoires chroniques de l’intestin
  • allergies ou intolérances alimentaires sévères
  • insuffisance rénale ou maladies hépatiques
  • obésité sévère
  • désordres urinaires, calculs urinaires et cystites

Par ailleurs, il existe des formules alimentaires spécifiques qui permettent de soutenir les chats convalescents ou les chats ayant été victimes d’un important stress nutritionnel.

Intérêt des formules diététiques

L’obésité est le désordre nutritionnel le plus fréquent chez le chat : elle affecte environ un animal adulte sur trois. Il est vital de s’attaquer au problème en tenant compte à la fois de l’énergie consommée (la nourriture ingurgitée) et de la dépense énergétique (l’exercice). Ne réduisez pas la quantité de nourriture habituelle de votre chat en surpoids sans l’avis du vétérinaire, cela pourrait engendrer un déséquilibre nutritionnel.

Si votre chat présente un surpoids, limitez les friandises et autres extras. Une alimentation industrielle allégée peut également être bénéfique : elle est allégée en graisses, mais contient les vitamines et minéraux nécessaires. Vous pouvez donc diminuer l’apport de calories sans pour autant réduire la quantité de la ration ou la teneur nutritionnelle.

L’alimentation allégée permet également aux chats âgés et moins actifs de conserver une bonne condition physique.

Le régime adapté aux chats d’intérieur

De nombreuses races de chats peu actives se contentent très bien d’une vie de chat d’intérieur. Mais cette vie dans un espace réduit limite son exercice physique et ses chances de garder la forme. Les formules spécifiques pour chats d’intérieur, riches en protéines et pauvres en graisses, les aident à conserver une forme optimale.

Les chats d’intérieur sont aussi plus fréquemment sujets aux problèmes de boules de poils. Les aliments spécifiques pour chats d’intérieur contiennent donc un taux important de fibres moins digestibles qui facilitent le passage des poils ingérés dans le tube digestif et réduisent la formation des boules de poils (ainsi que les odeurs dans la litière).

Le rôle de l’alimentation dans les allergies du chat

Les allergies peuvent survenir à n’importe quel âge dans la vie du chat, souvent en réaction à certains aliments. L’alimentation peut jouer un rôle important dans la diminution des réactions allergiques. Les symptômes sont nombreux et variés: démangeaisons cutanées, otites récurrentes, pertes de poils, pyodermites, abrasions cutanées, vomissements, diarrhées)...

Les protéines sont souvent la source de l’allergie chez le chat.

On compte parmi les principaux responsables: le bœuf, les produits laitiers, le poulet, le blé, les œufs, le maïs et le soja.

En substituant cet ingrédient à de l’agneau, du lapin, ou un glucide qui n’est pas à base de blé, tel que le riz, il est possible de soulager les symptômes la plupart du temps.

Live Chat
Accepter les cookies
close
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de mesurer l’audience de notre site et de vous proposer des services et du contenu adaptés à vos centres d’intérêts. Pour plus d’informations, ou pour changer vos préférences de cookies cliquez sur en savoir plus.