Havre de paix pour les chats de beyrouth

Depuis 1992, l’université américaine de Beyrouth accueille des centaines de chats sur son campus, les nourrit, les soigne… Une histoire originale qui rappelle des heures tragiques du pays.
HAVRE DE PAIX POUR LES CHATS DE BEYROUTH
HAVRE DE PAIX POUR LES CHATS DE BEYROUTH
HAVRE DE PAIX POUR LES CHATS DE BEYROUTH

En 1992, c’est la guerre civile au Liban et beaucoup d’habitants de Beyrouth fuient la capitale en laissant parfois leurs chats derrière eux. Certains choisissent, plutôt que de les laisser dans les rues, de les déposer dans l’enceinte d’une des plus célèbres universités du Moyen Orient, où ils seront sans doute plus en sécurité.

Les chats, ont toujours été plus ou moins présents sur cet énorme campus de 73 hectares mais leur nombre a tellement augmenté qu’en 2002, l’administration de l’université décide de mettre les moyens pour s’en occuper réellement : alimentation, identification, vaccinations, contrôle des naissances, programme d’adoption…

Les félins y sont tellement bien soignés qu’il semble maintenant que des chats de l’extérieur soient attirés. Il est probable aussi que quelques personnes en abusent en laissant leur animal sur le campus avant de partir en vacances, sans que cela n’ait jamais été prouvé. Au moins sont-ils sûrs qu’il sera nourrit !

Le campus accueille un vétérinaire à mi-temps et plusieurs bénévoles pour s’occuper des chats (près de 300), qui cohabitent avec les étudiants. Ceux-ci sont assez partagés sur cette présence : 55% d’entre eux sont plutôt heureux de ce partage original de l’espace.

Certains allant jusqu’à estimer que la présence des chats est désormais vitale !