Le chat forestier, le plus méconnu

C’est un des animaux sauvages les plus rares de notre territoire hexagonal et donc l’un des plus mal connus. Le chat forestier ou sylvestre rôde dans nos campagnes mais ne se laisse pas admirer facilement.
LE CHAT FORESTIER, LE PLUS MÉCONNU
LE CHAT FORESTIER, LE PLUS MÉCONNU
LE CHAT FORESTIER, LE PLUS MÉCONNU

Le chat forestier ou sylvestre (felis silvestris silvestris) est bien une race de chat sauvage à part entière à ne pas confondre bien sûr avec notre chat domestique. Ni avec le chat haret qui est un chat domestique retourné à l’état semi-sauvage.

Le lynx et le chat forestier sont les deux seuls félins sauvages français et sont protégés.

Le chat forestier est plutôt gros avec ses 80 cm de long et ses 7/8 kg, alors qu’un chat domestique mesure environ 50 cm pour 4 kg. Il possède 4 raies longitudinales assez fines au-dessus de la tête, sur une robe gris-brun rayée de noir.

Ce chat est extrêmement timide et ne s’approche pas des hommes, il est donc très difficile à observer. Il peuplait autrefois toute l’Europe actuelle mais son habitat se réduit aujourd’hui, en Europe occidentale, à l’Ecosse, Portugal, nord de l’Espagne, Italie et l’est de la France.

Il apprécie les habitats composés d’alternance de prairies et de forêts qui lui permettent de se cacher. L’urbanisation a tendance à réduire ses territoires. Ce phénomène ajouté à la grande timidité de ce félin, fait qu’il est très rare de le rencontrer.

Peut-être aurez-vous la chance de remarquer ses griffures sur des troncs d’arbre en forêt ?