Un chenil dans une prison ? Pas si bête !

Dans la prison de haute sécurité de Monsanto au Portugal, vous pouvez laisser votre chien pendant quelques jours en pension. Les prisonniers de l’établissement s’en occuperont avec beaucoup de dévouement.

A l’origine, ce chenil avait été créé pour héberger les chiens du personnel de la prison. En 2000 le chenil pénitentiaire a ouvert ses portes au grand public avec une capacité de 68 chiens hébergés.

Les chiens du grand public y sont donc nourris, baignés, sortis en promenade et les prisonniers veillent à leur santé en leur administrant leurs médicaments le cas échéant.

Selon Ricardo, incarcéré à la prison de Monsanto pour trafic de drogue : "C'est une grande responsabilité ». « C'est complètement différent de la vie à l'intérieur, le temps passe plus vite", dit-il, en désignant la prison, entourée de barbelés.

D’ailleurs Ricardo envisage d'ouvrir sa propre pension canine après sa sortie de prison à la fin de l'année.

Il a été sélectionné, parmi d’autres détenus, par la direction de la prison pour s'occuper de la garde de chiens, un travail qui sert à faciliter leur réinsertion dans la société.

"S'occuper d'animaux permet de développer des liens affectifs que les détenus projetteront ensuite sur des personnes et sur la société en général", explique Ana Pereira Teixeira, directrice de l'établissement. « Ce travail les calme et réduit leur agressivité », explique-t-elle. Et "quand ils partent d'ici, ce sont des êtres humains meilleurs dans leur relation avec les autres, grâce à celle qu'ils ont développée avec les animaux".

Pour les clients du chenil dont fait partie Rui Silva, propriétaire de Gloria, "Le fait que le chenil fasse partie d'une prison pourrait me pousser à y avoir recours encore davantage".

Live Chat
Accepter les cookies
close
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de mesurer l’audience de notre site et de vous proposer des services et du contenu adaptés à vos centres d’intérêts. Pour plus d’informations, ou pour changer vos préférences de cookies cliquez sur en savoir plus.