Taïwan montre la voie en faveur des chiens et chats

C’est une vraie bonne nouvelle pour toutes les associations de lutte contre la maltraitance animale de par le monde ! Taïwan devient le premier pays asiatique à interdire la consommation de chiens et de chats.

Les pays d’Asie sont régulièrement montrés du doigt par les associations internationales de lutte contre la maltraitance animale en raison de la persistance de vieilles traditions de consommation de viande de chien et de chat.

Même si ces pratiques ont tendance à diminuer sous les effets du développement économique, de l’éducation, de l’urbanisation, elles existent encore dans quelques pays asiatiques dont la Chine. Dans ce pays, il existe encore des filières de production et de consommation qui sont montrées du doigt au niveau international mais aussi par l’opinion locale. En effet l’animal de compagnie devient un réel phénomène de société dans la classe moyenne en Chine.

Taïwan prend donc une décision forte en matière de répression et symboliquement.

Sur le plan de la répression, la consommation, l'achat ou la possession de viande de chien ou de chat, est maintenant passible d'une amende pouvant atteindre l'équivalent de 7 715 €. De même, la nouvelle loi porte à deux ans de prison et une amende pouvant aller jusqu'à 61.700 €, pour toute personne ayant tué ou maltraité un chien ou un chat, et au double pour les récidivistes.

 "Ceci montre que Taïwan est un pays où la société se préoccupe hautement du bien-être des animaux", estime Wang Yu-min, qui a déposé le texte de loi.

C’est aussi important symboliquement car cette mesure pourrait ouvrir la voie à d’autres gouvernements asiatiques.

Live Chat
Accepter les cookies
close
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de mesurer l’audience de notre site et de vous proposer des services et du contenu adaptés à vos centres d’intérêts. Pour plus d’informations, ou pour changer vos préférences de cookies cliquez sur en savoir plus.