Médiation animale, une stratégie gagnante

L’utilisation de l’animal dans l’accompagnement des personnes fragiles, handicapées ou malades se répand actuellement dans nos sociétés. Une thèse récente démontre l’efficacité de la méthode pour l’aide aux enfants autistes.

Une thèse récompensée par l’Académie Vétérinaire dresse un état des lieux de l’utilisation des animaux dans la prise en charge des enfants atteints de troubles autistiques. Ceux-ci s’installent avant l’âge de 3 ans et perturbent le développement de l’individu aux plans sensoriel, corporel et intellectuel.

L’objectif de la prise en charge n’est pas la guérison qui reste encore aujourd’hui impossible, mais de permettre le bien-être des enfants, leur épanouissement et la recherche de leur adaptation à la société.

L’enquête a porté sur près de 400 structures médico-sociales dont 60% ont déclaré avoir recours à des activités assistées par des animaux auprès des enfants. Ce taux très élevé démontre un réel intérêt pour cette stratégie, d’autant que ces structures sont à 97% certaines de poursuivre dans cette voie sur le long terme. Les animaux les plus fréquemment utilisés sont les chevaux, suivis par les chiens et les chats.

Même si ces pratiques sont encore bien souvent empiriques et peu théorisées et modélisées pour l’instant par les scientifiques, les résultats semblent probants, en tout cas sur le plan du bien-être des enfants.

De telles études devraient permettre le développement de la médiation animale en attirant l’attention et les moyens.

Live Chat
Accepter les cookies
close
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de mesurer l’audience de notre site et de vous proposer des services et du contenu adaptés à vos centres d’intérêts. Pour plus d’informations, ou pour changer vos préférences de cookies cliquez sur en savoir plus.