2016, une année de victoires pour les animaux

L’année écoulée fut marquée partout dans le monde par des avancées parfois majeures sur le terrain de la protection des animaux. Mettons en avant 6 d’entre elles qui concernent les animaux de compagnie.

Fermeture du principal marché sud-coréen de viande de chien. Très décriée dans le monde entier, et objet d’initiatives spectaculaires de protestation, la consommation de viande de chien dans certains pays d’Asie, semble reculer.

Naissance du Parti Animaliste, premier parti politique de défense des intérêts des animaux en France. L’Espagne et les Pays Bas comptent déjà un tel parti. Sa vocation : sensibiliser l’électorat à la question animale et montrer aux autres partis qu’il faut entendre ces électeurs. Pas de candidat à la présidentielle mais sans doute aux législatives 2017.

26 associations et personnalités françaises s’associent pour faire pression sur les politiques lors des prochaines élections en créant le manifeste AnimalPolitique. Des idées fortes qui ont vocation à être reprises par les candidats aux futures élections.

Les Pays Bas annoncent la fin de toutes les expérimentations sur les animaux. Le processus d’interdiction vient d’être annoncé par le gouvernement hollandais, pour une mise en pratique effective à l’horizon 2025.

Le créateur de mode Armani bannit la fourrure de ses collections. A l’instar d’autres créateurs qui ont déjà pris la décision, la fourrure réelle est remplacée par de la fausse fourrure dès sa collection 2016/2017.

L’Argentine interdit les courses de lévriers et d’autres races de chiens. Ces courses sont prohibées puisqu’elles représentent une forme d’abus et de maltraitance envers ces animaux qui reçoivent des injections, des drogues et des traitements afin de les rendre plus rapides.

Live Chat
Accepter les cookies
close
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de mesurer l’audience de notre site et de vous proposer des services et du contenu adaptés à vos centres d’intérêts. Pour plus d’informations, ou pour changer vos préférences de cookies cliquez sur en savoir plus.