On voit des chats partout !

Entre Chat de Pallas et Chat des sables, cet été 2016 aura été riche en bonnes surprises pour les scientifiques et les protecteurs de la nature !

Ces deux espèces de chats sauvages sont parmi les plus rares au monde et les plus difficiles à observer.

Pourtant cet été, vidéos et photos de ces chats rares ont été dévoilées, ce qui prouve que des populations existent toujours.

Le Chat de Pallas (ou Manul) vit en altitude en Asie centrale et ressemble à un gros chat domestique. Il est le seul représentant de son genre Otocolobus. Il est particulièrement difficile à observer car il vit dans des zones éloignées de toute présence humaine. Très adapté au froid, son poil, qui varie du gris au brun est très fourni et épais.

Espèce répertoriée dans la catégorie "Quasi menacée" sur la Liste rouge de l’Union internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), une portée de chatons de Pallas a été récemment filmée ce qui enthousiasme chercheurs et associations de protection, tant les contacts sont rares avec ces animaux.

A l’autre bout du monde, dans les Emirats Arabes Unis, une espèce "quasi menacée" en Afrique et "en danger" dans ce pays, vient d’être photographié pour la première fois depuis de très nombreuses années. Il s’agit du chat des sables. "Ce sont les premières observations confirmées de la présence de chats des sables arabes dans la région occidentale de l’émirat d’Abou Dhabi, faisant suite à une observation non confirmée en 2005", indique le rapport scientifique.

Peut-être sera-t-il possible grâce à ce travail de mieux évaluer et protéger ces populations en danger.

Dommage qu’ils ne soient pas domesticables, ils sont trop mignons !

Live Chat
Accepter les cookies
close
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de mesurer l’audience de notre site et de vous proposer des services et du contenu adaptés à vos centres d’intérêts. Pour plus d’informations, ou pour changer vos préférences de cookies cliquez sur en savoir plus.