L’asthme combattu grâce aux chats ?

Des scientifiques suisses ont publié dans le Journal of Allergy and Clinical Immunology, les résultats d’une étude mettant en avant les bienfaits des chats et des vaches pour la protection contre l’asthme.

Le phénomène des allergies se développe dans nos sociétés occidentales industrialisées, où l’on estime qu’entre 70 et 80% des personnes souffriront d’asthme à l’âge adulte. Déjà près de 30 % des enfants aujourd’hui en souffre sur la planète.

L’exception qui a attiré l’attention des chercheurs : les enfants grandissant dans les fermes sont très peu sujets à l’asthme. Des études précédentes avaient déjà mis en lumière le rôle des microbes dans la protection contre les allergies et l’asthme.

Ce que les chercheurs ont découvert cette fois est l’action similaire de certaines molécules non microbiennes.

"Le contact avec les animaux et la consommation de nourriture d'origine animale dès la petite enfance semble réguler les réactions inflammatoires du système immunitaire", déclare l’auteur principal, Remo Frei.

Dans les fermes, les enfants ont l’habitude de câliner les chats et de boire du lait de vache. Les chercheurs ont mis en évidence, lors de ces activités, la production, par l’organisme des enfants, d’anticorps permettant de lutter contre l’acide sialique Neu5Gc, absente chez l’homme mais présente chez les animaux.

Cet anticorps protège des inflammations du tissu pulmonaire comme l’asthme, en déclenchant une réaction anti-inflammatoire de la part du système immunitaire.

Grâce aux chats et aux vaches, ces résultats ouvrent la voie à des traitements contre toutes sortes d’allergies largement répandues et en expansion.

Live Chat
Accepter les cookies
close
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de mesurer l’audience de notre site et de vous proposer des services et du contenu adaptés à vos centres d’intérêts. Pour plus d’informations, ou pour changer vos préférences de cookies cliquez sur en savoir plus.